La ville de Blois vous en dit plus

Val de Loire
  • 500 ans de Renaissance

    Avec la Région Centre-Val de Loire, Blois célèbre « 500 ans de Renaissance » par une programmation culturelle foisonnante.

    ← Programme complet

Arrêter le défilement des actualités Lancer le défilement des actualités
Mardi 21 mai 2019 Min Max
Coeur de ville
Espace famille
Eau de Blois
Vos quartiers Quartier Est Quartier Nord Quartier Ouest Quartier Centre Quartier Sud
Facebook Twitter Vimeo
Dailymotion Youtube Flux RSS
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris. Générer un PDF

Les services de la Ville ont rendez-vous avec l’histoire

Le 25/09/2017
L’organisation des rendez-vous de l’histoire nécessite la mobilisation de nombreux services municipaux, techniciens, électriciens, informaticiens, peintres, plombiers, agents de la propreté… ils sont des dizaines à cumuler des milliers d’heures de travail pour permettre à la ville d’

Les services de la Ville ont rendez-vous avec l’histoireVoir l'image en grand

En juin dernier, la Ville de Blois et le Centre européen de promo-tion de l’Histoire (qui organise les Rendez-vous) renouvelaient, pour cinq ans, la convention qui entérine leur partenariat. « Un tel engagement n’est pas neutre », souligne Marc Gricourt. Premier événement blésois, les Rendez-vous de l’Histoire, relayés par les médias et plébiscités par les spécialistes, attirent plus de 45 000 visiteurs chaque année. Ils contribuent à l’identité historique de Blois, lui donnent un rayonnement national et génèrent des retombées écono-miques sensibles. « Aujourd’hui, personne ne remet en cause le fait que la Ville a besoin des Rendez-vous de l’Histoire », note Marc Gricourt.

L’accompagnement est tout d’abord financier. Malgré un contexte économique délicat, la Ville maintient une aide annuelle de 375 000 € à la manifestation, soit le tiers de son budget. Elle est son premier contributeur. Mais son soutien va bien au-delà.

Sécuriser

La manifestation mobilise de nombreuses équipes municipales, à commencer par le service « Fêtes et manutention ». Il s’occupe de la location des barnums et organise la sécurité selon les préconisations de la préfecture, renforcées par le plan Vigipirate. À ce titre, il prévoit les sorties de secours, les extincteurs, la fouille des sacs, le recrutement de vigiles ou encore l’accès des véhicules utilitaires et prioritaires. « Entre la main d’œuvre des agents et les fournitures, l’investissement du service a représenté l’année dernière plus de 52 000 € et près de 1 420 heures travaillées », précise Jérôme Boujot, adjoint au maire en charge du patrimoine.

Équiper

La régie des bâtiments est également sollicitée. Dans le Salon du livre, elle s’occupe de la signalétique (pour laquelle les peintres de la Ville préparent en atelier l’ensemble des panneaux surmontant les stands), de l’électricité (pour raccorder le barnum en termes d’éclairage, de blocs autonomes de sécurité et de prises), et de l’eau (puisqu’il faut y installer des éviers, tirer des évacuations et des adductions). En 2016, le coût consolidé de la Régie des bâtiments s’est élevé à près de 13 000 € pour plus de 300 heures de travail des peintres, sérigraphes, électriciens et plombiers de la Ville. « Nos équipes fournissent un effort notoire pour assurer le bon déroulement des Rendez-vous, note Jérôme Boujot. Nous le faisons volontiers parce que nous savons que c’est gagnant-gagnant. »

Connecter

Une fois équipé en eau et en électricité, le pavillon doit encore être raccordé à internet. « Nous faisons en sorte que tous les participants aient un accès, explique Benjamin Vételé, adjoint au maire en charge du numérique. La Halle aux grains a été équipée pour ce type de manifestation, mais nous devons amener la couverture Wi-Fi jusqu’au chapiteau. » C’est la direction des systèmes d’information qui s’en charge. Il faut également installer des points réseaux pour les paiements en cartes bancaires, aménager une salle informatique à la Halle aux grains, installer des tableaux interactifs et des ordinateurs portables pour les interventions, et filmer les conférences qui seront diffusées sur le site internet des Rendez-vous de l’histoire et de la Ville blois.fr (conférences du dimanche) avec la complicité de l’IUT. En outre, un agent du service est présent les trois jours pour régler les problèmes. « Nous devons nous assurer que tout fonctionne au mieux, souligne Benjamin Vételé. Cela demande du temps et une grande implication humaine. »

Nettoyer

Autre investissement humain important, celui du service « Propreté », qui doit  « faire face à une activité surdimensionnée, note Jérôme Boujot. Nous mettons en place un dispositif de surveillance renforcé des quantités jetées afin de vider les corbeilles en temps et en heure, et les équipes du secteur qui sillonnent les rues pour enlever les détritus font preuve d’une vigilance accrue. » En outre, la direction « Déchets », qui relève d’Agglopolys, ne se contente pas d’évacuer les importantes quantités d’ordures produites par les nombreux visiteurs : fidèle à sa démarche autour du tri, elle implante sur place des bornes temporaires pour le plastique et les boîtes métalliques, ainsi que des caissons pour les cartons et le tout-venant.

Fédérer

La liste n’est pas exhaustive, tant les forces vives de la Ville impliquées dans l’organisation de la manifestation sont nombreuses. On pourrait encore citer la police municipale, plus sollicitée que jamais en cette période de plan Vigipirate renforcé, ou les personnels des lieux mis à disposition, comme le château, la Fondation du doute et la Maison de la magie… L’effort est pour le moins collectif, et son ampleur n’échappe pas à Francis Chevrier, directeur des Rendez-vous de l’Histoire. « À l’aube de cette 20e édition, nous pouvons être fiers de ce que nous avons construit ensemble, avec la Ville et les services municipaux, confie-t-il. C’est grâce à ce travail d’équipe que nous avons pu créer cette institution qui a toute sa place dans le paysage national. »

En pratique

www.rdv-histoire.com

Vous pourrez suivre en direct sur blois.fr trois temps forts du dimanche 8 octobre à la Halle aux grains :

  1. la conférence de Jacques Attali à 10 heures, Histoires de la mer ;
  2. la table ronde Sommes-nous des enfants de Jeanne d’Arc à 11 h 30 ;
  3. et la conférence de clôture de Faouzia Charfi L’autonomie de la pensée face au discours religieux contemporain à 17 h 30.

Un dispositif de sécurité renforcé

Afin de répondre aux exigences de sécurité du plan vigipirate, plusieurs dispositions seront prises à l’occasion du festival. La circulation et le stationnement seront interdits autour de la Halle aux grains. Trois accès piétons seront mis en place. Le marché du samedi sera supprimé. Les arrêts de bus Jean Jaurès, République, Bodin, Maréchal Leclerc et ESPE ne seront pas desservis. Consultez le site web d’Azalys pour plus d’informations sur les transports en commun.

Pour plus d’informations générales, consultez notre actualité sur la circulation, le stationnement et la sécurité pendant l’évènement.


 Cet article est paru dans le numéro 137 de Blois mag (octobre 2017).


Partager cet article :
| Autres

Retour

Ville de Blois - Plan du site

Découvrir Blois

Cadre de vie

Enfance, jeunesse & vie étudiante

Culture & tourisme

Sports & loisirs

Économie & commerces

Solidarité & santé

Vie municipale

Démarches en ligne

Participer

Les essentiels

Les quartiers

Ville de Blois - Hôtel de Ville - 9 place Saint Louis - 41000 Blois Tél. 02 54 44 50 50 Fax. 02 54 74 23 69 Crédits et mentions légales Contact