La ville de Blois vous en dit plus

Val de Loire
Mercredi 23 mai 2018 Min Max
Coeur de ville
Espace famille
Eau de Blois
Vos quartiers Quartier Est Quartier Nord Quartier Ouest Quartier Centre Quartier Sud
Facebook Twitter Vimeo
Dailymotion Youtube Flux RSS
Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. La mise en forme courante correspond à celle par défaut.Imprimer ce document.Ajouter aux favoris. Générer un PDF

Commerce à Blois : un nouvel élan

Le 30/04/2018
Fédérant l’ensemble des acteurs du secteur, la Ville a élaboré une feuille de route visant à développer l’attractivité commerciale de Blois, pour les professionnels comme pour les consommateurs.

Commerce à Blois : un nouvel élanVoir l'image en grand

À Blois, quoi qu’en pensent certains, le commerce ne va pas si mal. Le taux de vacance des locaux, estimé entre 8 % en centre-ville et 11 % sur l'ensemble de la ville, se situe en deça de la moyenne nationale pour les villes de même strate (11,3 %).

Cependant, tout n’est pas rose, certains secteurs d’activité sont en souffrance, quelques axes fréquentés pâtissent d’un manque de commerces de proximité, et le taux de rotation est important. Mais, compte tenu de la conjoncture économique et des bouleversements dans les habitudes de consommation, la ville n’a pas à rougir. D’autant que, loin d’attendre que la situation se dégrade, ce qui a coûté cher à certaines agglomérations, l’équipe municipale a pris les choses en main, et met tout en œuvre pour que le commerce à Blois non seulement se maintienne, mais surtout se développe.

Un nouveau chapitre s’est ouvert il y a sept mois par une restructuration des services. Jusque-là, le pôle du développement commercial regroupait aussi les places et marchés et la gestion immobilière. Aujourd’hui indépendant, il est animé par une équipe de trois personnes chapeautée par Amandine Billy, manager de commerce recrutée pour l’occasion.

Une feuille de route comme fil rouge

La première mission confiée au nouveau service du développement commercial a consisté en l’élaboration d’une feuille de route — dégageant de grands enjeux et déployant, pour les atteindre, une liste d’actions concrètes.
Pour préparer ce document, l’équipe est allée à la rencontre de tous les acteurs du secteur, à commencer par les principaux concernés : en janvier, cinq ateliers ont été organisés avec un panel de commerçants.

« L’objectif était d’avoir un partage d’informations, un recensement des besoins en termes d’outils, un ressenti des problèmes à la création ou à la reprise, et sur divers autres aspects comme l’activité en elle-même, les rénovations, les périodes d’ouverture ou encore les collaborations », explique Amandine Billy.

En parallèle, l’équipe est allée démarcher les autres structures impliquées : Agglopolys, l’Office de tourisme, la Chambre de commerce et d’industrie de Loir-et-Cher, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Loir-et-Cher et l’Observatoire de l’économie et des territoires. « De nombreux acteurs œuvrent tous les jours pour le commerce, mais ils sont peu visibles », note la responsable. « Notre idée était de les fédérer. Nous avons fait des réunions collectives afin de voir comment, tous ensemble, nous pourrions œuvrer main dans la main pour le développement commercial de Blois. »

Mesurer, coordonner, promouvoir

L’exercice a abouti à l’élaboration de la feuille de route, signée par l’ensemble des partenaires le 25 avril dernier. Au final, le document s’articule autour de quatre thèmes : l’instauration d’un Observatoire du commerce pour mesurer l’activité ; un chapitre Entreprendre sa boutique pour coordonner le parcours des porteurs de projets ; une section Centre commercial à ciel ouvert pour promouvoir le territoire et une partie Les Vitrines de Blois pour l’animation. À chacun de ces axes principaux correspond une dizaine d’actions, dont certaines seront mises en œuvre dès 2018. « La feuille de route est notre fil rouge », souligne Amandine Billy. « Elle comporte des actions bien déterminées, mais elle est aussi très ouverte. De nombreuses idées restent à construire avec nos partenaires. »

Toutes et tous responsables

Cependant, il est encore un acteur du commerce que cette initiative doit convaincre et dont elle doit recevoir le concours : vous. « On parle des collectivités, des porteurs de projets, des banques… mais on oublie les consommateurs », explique la responsable. De fait, le client d’aujourd’hui est sans cesse dans la contradiction : il veut des produits locaux et se désole de voir fermer les petits commerces, mais il se tourne vers les hypermarchés et le numérique. Si la Ville met en place des outils pour comprendre, accompagner et anticiper les modes de consommation, il appartient à chacun de jouer son rôle et de remettre les siens en question. « Nous sommes tous responsables de l’état de santé de nos commerces », conclut Amandine Billy. « Ce que nous attendons, c’est que le consommateur soit lui-aussi un partenaire de notre feuille de route. »

Chiffres clés : 662 commerces à Blois

Dans le centre-ville :

  • 420 commerces
  • 106 boutiques d’équipement de la personne (prêt-à-porter, chaussures, bijoux, parfumeries)
  • 102 restaurants, bars et pubs
  • 84 magasins de services (banques, assurances, immobilier, téléphonie, etc.)
  • 38 commerces de proximité (fleuristes, boulangers, etc.)
  • plus de 150 marques, dont 85 pour le prêt-à-porter et les chaussures
  • 48 % des commerçants du centre-ville ont un site web

En savoir plus


 

— par Anne-Sophie Perraudin
Cet article est issu du Blois mag n° 143 (mai 2018)


Partager cet article :
| Autres

Retour

Ville de Blois - Plan du site

Découvrir Blois

Cadre de vie

Enfance, jeunesse & vie étudiante

Culture & tourisme

Sports & loisirs

Économie & commerces

Solidarité & santé

Vie municipale

Démarches en ligne

Participer

Les essentiels

Les quartiers

Ville de Blois - Hôtel de Ville - 9 place Saint Louis - 41000 Blois Tél. 02 54 44 50 50 Fax. 02 54 74 23 69 Crédits et mentions légales Contact