Coup de coeur

Exposition « Le peuple qui vient »

Avec « Le peuple qui vient », la Fondation du doute célèbre, pour le printemps, les personnages fascinants de Benoit Huot. Suivez le guide.

culture

Adresse :Fondation du doute

Gratuit

Son univers est fantastique et s’intéresse au passage de la vie à la mort. Benoit Huot dialogue avec ses personnages, ni humains ni animaux, qu’il transforme sans cesse. À la lisière entre l’art brut et l’art contemporain, il investit le pavillon de la Fondation du doute avec une trentaine de personnages multiples et bigarrés, de grand, voire très grand format, réalisés depuis 2012.

Un artiste hors-norme

Tout d’abord artiste peintre, Benoit Huot a métamorphosé sa pratique artistique dans les années 2000, à la suite d’une expérience où il a frôlé la mort. Depuis, il chine des taxidermies ou des mannequins en plastique qu’il recouvre pour leur donner une seconde vie, grâce à des matériaux textiles qui laissent une large place à sa créativité. Une œuvre inclassable, à contre-courant des tendances, qui s’inscrit dans un élan vital, celui du devenir et de la transformation de soi.

L’exposition sera rythmée par des événements :

  • samedi 16 mars 2024 à 17 h : inauguration de l’exposition ;
  • dimanche 17 mars 2024 à 15 h : rencontre avec l’artiste ;
  • samedi 6 avril 2024 à 15 h 30 : table ronde « L’art et ses lisières ? Transferts, transfuges et transculturalités » ;
  • dimanche 7 avril 2024 à 15 h et 17 h : Divagations – Contes d’un peuple qui vient ;
  • samedi 18 mai 2024 à 21 h : concert-performance « Dispars » avec Clara Lévy et Alexis Degrenier (dans le cadre de la Nuit européenne des musées).

Infos pratiques

  • Pendant l’exposition du 16 mars au 2 juin 2024, la Fondation du doute sera ouverte du mercredi au dimanche, de 14 h à 18 h 30 ;
  • entrée gratuite
  • réservation conseillée pour chaque évènement ;
  • entrée 14 rue de la Paix ;
  • site web de la Fondation du doute
  • site web de Benoit Huot.

Article par Camille Jaunet.

© OpenStreetMap contributors