NOTE: Cet évènement est désormais passé. Les informations ci-dessous peuvent être obsolètes et ne sont conservées qu’à titre d’archive.

Coup de coeur

Université du temps libre : conférences 2023-2024

Les activités reprennent à l’Université du temps libre : ateliers, cours, et tout particulièrement le cycle annuel des conférences au cinéma Les Lobis, les jeudis après-midi de 14 h 30 à 16 h.

Adresse :Cinéma Les Lobis

Organisé par : Université du temps libre

Sur réservation

Toutes les dates

  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30
  • Heure de début :14h30

Informations ci-dessous fournies par l’organisation.

  • Programme en version PDF disponible sur leur site web.
  • Adhésion à l’UTL : 30 € pour l’année universitaire (du 1er septembre 2023 au 31 août 2024).
  • Tarifs avec adhésion :
    • abonnement annuel : 50 € pour toutes les conférences ;
    • pass 5 conférences : 30 € (sur l’ensemble de l’année) ;
    • pass 3 conférences : 18 € (renouvelable en janvier) ;
    • conférence à l’unité : 7 € (à régler sur place).
  • Tarifs sans adhésion : conférence à l’unité, 10 € (à régler sur place).

Programme du cycle annuel de conférences 2023–2024

Jeudi 9 novembre 2023

Avec Didier Roux, membre de l’académie des sciences et de l’académie des technologies.

Climat et énergie : les défis sont devant nous. Remonter à l’origine des énergies utilisées par l’homme, distinguer énergies renouvelables et non-renouvelables, faire le lien avec les problématiques climatiques liées à la surconsommation des énergies fossiles. Les tendances actuelles montrent la difficulté d’influer sur les systèmes de production et posent les défis d’une « transition énergétique ». La filière du bâtiment servira d’illustration ; quelques innovations et certaines adaptations permettront sans doute d’offrir des pistes face à ces défis.

Jeudi 30 novembre 2023

Françoise Hildesheimer, archiviste-paléographe, docteur HDR en histoire, conservatrice générale du patrimoine.

L’abbé Grégoire, une « tête de fer », évêque de Blois. Premier prêtre à avoir prêté serment à la constitution civile du clergé, membre de l’assemblée constituante, le Lorrain Henri Grégoire est élu en 1791 évêque de Blois. Sa force politique le fait tout à la fois pasteur et administrateur du département, membre de la Convention et gestionnaire de l’Église constitutionnelle. À l’issue du Concordat de 1801, il n’est pas reconduit dans ses fonctions, mais jusqu’à sa mort en 1831, il se déclarera toujours « ancien évêque de Blois ». Ce n’est qu’en 1999 qu’il sera inséré dans l’ordre épiscopal du diocèse.

Jeudi 7 décembre 2023

Gilles Montambaux, directeur de recherche émérite CNRS, laboratoire de physique des solides, université Paris-Saclay.

Comment l’eau est arrivée au château de Versailles. Versailles n’est pas Vaux-le-Vicomte. Il a fallu remblayer, terrasser et surtout, il a fallu chercher l’eau très loin grâce aux avancées techniques permises par quelques-uns des plus grands physiciens de l’époque, mais ces travaux furent aussi d’un coût humain exorbitant. On découvrira l’histoire de ces constructions et leurs traces dans notre environnement, les vestiges des rigoles et des aqueducs, aériens ou souterrains, presque intacts, souvent méconnus et parfois insolites.

Jeudi 14 décembre 2023

Pierre Morali, ancien officier de l‘armée de l’air, chef de projets informatiques au ministère, entrepreneur.

Antoine Yvon-Villarceau, un savant vendômois dans les étoiles. Antoine Yvon-Villarceau né en 1813 fit des études de musique. En 1830, parti pour Paris, son voyage le poussera vers bien d'autres contrées et, au sortir de l'École centrale, il s'engagera sur le chemin des sciences. Son parcours multiple l'amena à collaborer avec Arago, Le Verrier, Herschel… Astronome à l’Observatoire de Paris et membre du Bureau des longitudes, il entrera en 1867 à l'Académie des sciences.

Jeudi 11 janvier 2024

Christophe Giraud, ex-enseignant lycée J.-Cœur de Bourges, chargé de cours pour l’université d’Orléans.

Géopolitique du sport. Le sport a récemment intégré la nébuleuse des sujets étudiés en géopolitique. Il est vrai qu’entre mondialisation et médiatisation, le sport bénéficie d’une caisse de résonance qui dépasse des réalités économiques déjà considérables. Étendard du « soft power », l’exploit sportif est souvent le résultat de lourds investissements ou de paris financiers. Jeux olympiques, coupes du Monde sont depuis avant la guerre froide les théâtres d’affrontement dans la course aux médailles. Et depuis quelques décénies, combien de boycotts, combien de controverses ont terni « l’idéal sportif » ?

Jeudi 25 janvier 2024

Marc Blanchard, agrégé de mathématiques, ancien attaché au service culturel de l’ambassade de France au Caire.

Trésor et destin de Toutânkamon, de la (re)découverte aux dernières révélations. La tombe de Toutânkhamon demeure l’une des découvertes archéologiques les plus spectaculaires de tous les temps. L’actuel transfert de 5300 objets provenant du tombeau au nouveau grand musée construit près des pyramides est l’occasion d’étudier en détail les objets exposés ou extraits des réserves à l’aide de techniques modernes et de renouveler profondément nos connaissances antérieures.

Jeudi 8 février 2024

Rémi Luglia, professeur agrégé d’histoire au lycée hôtelier de Blois, président de la société nationale de protection de la nature.

Les enjeux actuels de la protection de la biodiversité. La nature connaît une dégradation continue depuis plusieurs siècles sous l’effet de facteurs humains qui se cumulent et s’intensifient. Cette dynamique s’accélère malgré les alertes et les prises de conscience. C’est désormais le tissu même du vivant qui est menacé. Les solutions sont connues mais elles touchent à l’organisation des systèmes économiques et de pensée.

Jeudi 22 février 2024

Nicole Pellegrin, historienne moderniste et anthropologue, chargée de recherche honoraire au CNRS.

Écrits féministes, d’hier à aujourd’hui. Le combat contre les inégalités entre les femmes et les hommes a longtemps été d’ordre littéraire et a su recourir à des formes d’écriture et d’argumentation originales qui, depuis le Moyen-Âge, ont revendiqué le droit à l’instruction, à l’égalité juridique, politique et économique, au divorce, à la libre disposition de son corps, etc. Quelques figures d’hommes et de femmes de lettres seront évoquées (Pizan, Laclos, Condorcet, Gouges, et autres), ainsi que les échos de leurs écrits jusqu’aujourd’hui.

Jeudi 28 mars 2024

Louis-Pascal Jacquemond, diplômé (doctorat, agrégation) en droit, sciences politiques et histoire (histoire contemporaine des femmes et du genre).

L’effet Matilda : spolier ou minimiser les travaux de femmes scientifiques. Au début des années 80, l'historienne des sciences Margaret Rossiter théorise l’effet Matilda : elle constate le déni, la spoliation ou la minimisation récurrente et systémique de la contribution des femmes aux travaux scientifiques, et ce au profit des hommes. Illustration s’il en fallait des préjugés et des stéréotypes qui abondent dans l’Histoire de l’humanité. C’est à un parcours significatif de ces exemples de spoliations ou de discriminations et à une analyse des processus qui les organisent que cette conférence doit répondre.

Jeudi 4 avril 2024

Frédéric Rosard, enseignant à Sciences Po, intervenant à l’institut polytechnique et à l’ESCP, consultant.

Erreurs scientifiques et canulars en sciences. Les rayons « N » découverts par un physicien de renom vont-ils révolutionner la médecine ? Ce célèbre astronome et mathématicien a-t-il vraiment découvert une nouvelle planète du système solaire, entre le Soleil et Mercure : la planète Vulcain ? Des étudiants prétendent avoir réalisé une série d’expérience sur le cerveau ; ce canular va t’il se transformer en nouvelle science ? Découvrons ces histoires et bien d’autres propres à nous faire voir autrement certaines « découvertes sensationnelles ».

Inscriptions

  • Au siège de l’association, 6 rue Arago à Blois lors des permanences (les lundis et jeudis de 15 h à 17 h)
  • par correspondance : compléter le dossier d'inscription et l’expédier à UTL - 6, rue Arago - 41000 Blois, accompagné des règlements correspondants. Vous pouvez imprimer la fiche d'inscription depuis le site internet de l’université du temps libre.

Renseignements

© OpenStreetMap contributors