Feuille de route Commerce

La feuille de route pour le développement du commerce fédère l’ensemble des parties-prenantes autour d’enjeux et d’actions concrètes, pour renforcer l’attractivité commerciale de Blois.

Une feuille de route pour anticiper, mesurer, coordonner et promouvoir
En 2017, la Ville a recruté sa responsable du Développement commercial. La première mission du service a été d’élaborer une feuille de route dégageant les grands enjeux du secteur et, pour les atteindre, les actions concrètes à réaliser.

Signée par l’ensemble des parties prenantes (Ville, Agglopolys, Observatoire de l’économie et des territoires, office de Tourisme, CCI, CMA, Initiative Loir-et-Cher, BGE Ismer, Les Vitrines de Blois et Blois rive gauche) en avril 2018, la feuille de route s’articule autour de quatre thèmes :

  1. l’instauration d’un observatoire du Commerce pour en mesurer l’activité ;
  2. la coordination du parcours des porteurs de projets ;
  3. la promotion du territoire ;
  4. l’animation du territoire par l’association de commerces Les Vitrines de Blois.

Sur les 36 actions prévues, une quinzaine a déjà été réalisée en 2018.

Il y a d’abord eu un partage d’informations et un recensement des besoins en termes d’outils. Ont ensuite été abordés les problèmes rencontrés à la création ou à la reprise de commerce et sur divers autres aspects comme l’activité en elle-même, les rénovations, les périodes d’ouverture ou encore les collaborations.

En parallèle, le service du Développement commercial est allée à la rencontre des autres structures impliquées : Agglopolys, l’office de Tourisme, la CCI, la CMA et l’Observatoire de l’économie et des territoires. La volonté était de fédérer l’ensemble des acteurs. Nous avons fait des réunions collectives afin de voir comment, tous ensemble, nous pourrions œuvrer main dans la main pour le développement commercial de Blois

Toutes et tous responsables

Collectivités, banques, structures porteuses de projets et accompagnatrices… chacune et chacun a, bien sûr, son rôle à jour dans la dynamique commerciale. Mais rien ne peut se faire sans vous ! Consommer dans sa ville est de plus en plus un acte citoyen.

Mais les consommatrices et consommateurs sont souvent, souhaitent de plus en plus de produits locaux, se désole de voir fermer les petits commerces, mais se tourne majoritairement vers les hypermarchés de périphérie et l’achat en ligne. Si la Ville met en place des outils pour comprendre, accompagner et anticiper les modes de consommation, il appartient à chacune et chacun de jouer son rôle et de se remettre en question. Nous sommes toutes et tous responsables de l’état de santé de nos commerces. Aux consommatrices et consommateurs de devenir des partenaires de la feuille de route.

Dynamiser le commerce de centre-ville

Bilan du commerce en centre-ville (dont vienne) entre juin 2018 et mai 2019 : sur les 498 commerces du centre-ville, on décompte 460 commerces en activité et 38 locaux vacants. Sur la même période, il y a eu 65 ouvertures ou reprises, 16 fermetures et réouvertures, et 9 fermetures ou locaux vacants. La vacance totale est de 7,63 %.