Escalier Denis-Papin de Blois

Lieu emblématique de Blois, le monumental escalier Denis-Papin surplombe la ville, offre une perspective imprenable et égaye régulièrement l’espace urbain par ses grandes décorations originales.

En ce moment

L’art c’est la vie ! C’est le thème proposé cette année par la Ville de Blois pour le décor estival de l’escalier Denis-Papin. Cette nouvelle grande fresque annonce la réouverture de la Fondation du doute le 2 juillet prochain, après plusieurs mois de travaux pour proposer une toute nouvelle scénographie.

« L’art, c’est la vie » est un thème très Fluxus — ce mouvement artistique au coeur du projet de la Fondation du doute, dont on célèbre cette année le 60e anniversaire. Pour fêter la réouverture de la Fondation du doute et les 60 ans de Fluxus, ce décor typographique en volume rend hommage et revisite l’univers de George Maciunas, artiste majeur du mouvement. Il évoque les différentes formes d’art Fluxus : l’art vidéo, le mail art, le eat art, le cinéma, le théâtre, les performances, etc. L’esprit Fluxus de l’escalier s’étend aussi jusque dans le médaillon végétal en son cœur. Une mosaïculture exceptionnelle de 4 000 plantes, réalisée par la direction des Parcs et Jardins de la Ville de Blois, vient compléter l’habillage des contremarches avec une reproduction tout en fleurs de l’emblème Fluxus, créé par George Maciunas.

Très bel été à toutes et tous !

Création : direction de la Communication de la Ville de Blois – Claire Daniels, infographiste, en lien avec les équipe de la Fondation du doute. Photo : Nicolas Wietrich. Impression et pose : Imprinova.

L’escalier Denis-Papin décoré d’une mosaïque végétale de 4 000 plantes

Les agents du service Parcs et jardins jouent aux acrobates pour vous offrir une superbe mosaïque végétale… prémisse de la prochaine décoration du reste de l’escalier ! 🤫

Retour sur quelques décorations passées

Fin d’année 2021 : les Anooki

Couple d’inuits blancs, les Anooki sont 2 personnages ludiques, terriblement attachants. Leur banquise a fondu, aussi ils parcourent la planète et envahissent l’espace public. 

Habitués aux plus grandes villes du monde (Osaka, Singapour, Hong-Kong, etc.), les Anooki étaient à Blois durant tout le mois de décembre 2021, par un spectacle son et lumière (en « video mapping ») sur les façades du Château royal, et par des installations artistiques géantes gonflables et illuminées à travers le centre-ville.

Automne 2021 : les créatures de Stan Manoukian

Stan Manoukian a transformé l’escalier en un repaire de créatures oniriques, pour fêter le festival bd BOUM, où une exposition lui sera consacrée à la Halle aux grains. Une chasse aux montres et des ateliers pour enfants seront également organisés.

Consultez notre article « Les monstres de Stan Manoukian à Blois » pour en savoir plus.

Été 2021 : la bibliothèque idéale

Blois dévoile sa bibliothèque idéale : la littérature s’empare de la rue

S’évader par la lecture, c’était le thème phare de l’été 2021 à Blois. Plus de 900 Blésoises et Blésois ont répondu à la sollicitation de la Ville et proposé plus de 2 000 livres différents pour constituer cette grande fresque. D’autres décors ont été installés sur l’espace public, pour continuer à voyager dans d’autres temps et d’autres mondes à travers les livres.

Automne 2020 : hommage à Mickey, écho à bd BOUM

La souris la plus célèbre du monde s’invite à Blois pendant l’automne 2020 ! Découvrez l’œuvre de Régis Loisel, l’un des parrains de l’année de la bd, qui a rendu hommage à Mickey en 2016 avec l’album Café Zombo.

Cette nouvelle décoration de l’escalier Denis-Papin fait écho à bd BOUM : le premier festival de bande dessinée gratuit en France. Il aura lieu du 20 au 22 novembre, dans une formule réduite et adaptée pour tenir compte de la pandémie de Covid-19.

Décoration réalisée par la Ville d’après les dessins de Régis Loisel, en collaboration avec bd BOUM, Disney et les éditions Glénat BD

Été 2020 : 20e anniversaire de l’inscription du Val de Loire au patrimoine mondial

20 ans du Val de Loire inscrit au patrimoine mondial : hommage en cascade

Pendant l’été 2020, Blois célébrait les 20 ans de l’inscription du Val de Loire au patrimoine mondial de l’Unesco. Le Val de Loire a été le témoin d’un développement harmonieux d’interactions entre les êtres humains et leur environnement, sur plus de deux mille ans d’histoire. C’est l’analyse de l’Unesco, qui l’a inscrit en 2000 sur la Liste du patrimoine mondial de l’humanité, lui reconnaissant ainsi une Valeur universelle exceptionnelle. En savoir plus avec la Mission Val de Loire…

Pour la première fois, l’habillage se prolongeait le long de la rue Denis-Papin, comme une invitation à la (re)découverte des bords de Loire, pour une promenade au rythme du courant et des vols de sternes. 

2019 : La Joconde, pour les 500 ans de la Renaissance

La Joconde sur l’escalier Denis-Papin (pose)

Blois s’est inscrite pleinement dans le programme de commémorations des « 500 ans Renaissance(s) », initiées par la Région Centre-Val de Loire en 2019. L’année marquait à la fois les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci au Clos Lucé à Amboise, les 500 ans de la naissance de Catherine de Médicis et les 500 ans du début de la construction du château de Chambord.

En complément des événements organisés à Blois pour fêter cet anniversaire et pour rendre hommage à Leonard de Vinci, les contremarches de l’escalier Denis-Papin ont été intégralement recouvertes du célèbre tableau de la Joconde, d’avril à octobre 2019.

Une perspective d’une dizaine de kilomètres

Depuis le 19siècle, l’escalier Denis-Papin relie la ville haute et la ville basse. Au bout des cent-vingt marches, interrompues par quatre paliers, la perspective par beau temps peut s’étendre sur une dizaine de kilomètres, au-delà de Saint-Gervais-la-Forêt.

Porteur de la statue du grand inventeur Denis Papin

Sur le palier le plus haut, une statue représente Denis Papin. Sculptée par Aimé Millet et inaugurée le 29 août 1880, elle rend hommage à l’inventeur blésois, qui a notamment imaginé la machine à vapeur et dont la rue en contrebas porte le nom.

Décorations géantes et originales

Depuis 2013, les contremarches de l’escalier sont régulièrement habillées de visuels géants faisant échos à l’actualité de Blois. Cet habillage, fortement attendu chaque année, permet à l’art d’investir l’espace public, dynamise le centre-ville, fait davantage connaître les temps forts culturels de la ville, encouragent à y participer et accroit la notoriété de la ville de manière originale et ludique.

L’envers du décor

Comment ces décorations spectaculaires sont-elles imaginées, conçues, fabriquées et posées ? Chaque projet de décoration est mené par le service Communication de la Ville. Il implique de nombreux partenaires, comme Arnaud Dalaine de la Maison de la magie, des artistes comme Philippe Merlevède, et l’entreprise Imprinova, qui imprime et installe le décor. Détail en vidéo.

Escalier Denis-Papin : l’envers du décor

Denis Papin (22 août 1647–1714) est un physicien, mathématicien et inventeur français. Il est connu pour ses travaux sur la machine à vapeur. Né dans les environs de Blois, dans le petit village de Chitenay, Denis Papin suit les cours d’une école de jésuites, avant d’étudier à l’université d’Angers et de décrocher un diplôme de médecine, tout en montrant des dispositions et un intérêt prononcé pour la physique. Reçu docteur vers 1669, on le retrouve deux ans plus tard comme curateur auprès de Christian Huygens, qui dirige alors l’Académie des Sciences, au Louvre. Chassé en Angleterre par la révocation de l’édit de Nantes, il réalise sa « marmite », pour laquelle il imagine la soupape de sûreté. Puis, parti résider à Kassel en Allemagne, il établit le principe de la machine à vapeur à piston (1697). Oublié, il mourut dans la misère en Angleterre.

Gravure de l’inauguration et photo d’archive de la statue de Denis Papin

Localisation

© OpenStreetMap contributors