Blois, ville de déplacements durables

Parce que les déplacements individuels en voiture sont sources de gaz à effet de serre, de bruits et de risques d’accidents graves, Blois mise sur les déplacements doux et les véhicules électriques.

Miser sur les déplacements doux

La marche et le vélo éliminent le bruit, préservent l’air que nous respirons et améliorent notre santé grâce à l’exercice physique. Le cadre de vie est apaisé, la convivialité et la végétation sont favorisées et l’espace public s’en trouve valorisé.

Souvent plus rapides que les voitures, ces modes de déplacement sont aussi une des réponses efficaces à l’urgence du réchauffement climatique.

Cœur de ville piétonnier et zones adaptées

Pour faciliter les déplacements doux, une partie du cœur de ville est entièrement dédiée à la circulation piétonne. La circulation piétonne est également prioritaire dans les « zones de rencontre » qui se multiplient à travers la ville, comme les zones 30. Les grands axes routiers, qui ont eux une chaussée adaptée pour les trafics importants, restent limités à 50 km/h.

Ces nouvelles zones adaptées sont plus sécurisées et moins coûteuses que l'aménagement de chicanes ou de ralentisseurs, qui n'incitent à ralentir que ponctuellement.

En savoir plus sur les zones de rencontre

À vélo !

Blois encourage à se déplacer à vélo : 67 km de voies ouvertes aux cyclistes, dont plus de 60 % sont des pistes ou de bandes cyclables. Près de 600 places sont disponibles à travers la ville pour stationner son vélo de façon sécurisée (arceaux, abris et garages). Enfin, Agglopolys peut vous aider à l’achat de vélos électriques avec une subvention pouvant aller jusqu’à 400 € (25 % de leur prix d’achat maximum). Des locations à l’année sont également proposées. En savoir plus sur les aides liées aux vélos électriques

La santé se marie bien avec les vélos, même électriques. On associe souvent les vélos électriques à un moindre effort, mais puisque l’assistance électrique ne se déclenche que lorsqu’on pédale, cet effort modéré reste régulier, donc très bon pour le cœur, la gestion du stress et la forme physique en général. Enfin, évidemment, se déplacer à vélo est silencieux et ne rejette pas de gaz à effet de serre, ce qui contribuer à améliorer notre environnement et notre cadre de vie.

Transport en commun responsables

Lors de la renégociation de la délégation de service public des transports en commun en 2013, la Ville a demandé la création d’une navette gratuite en centre-ville. Depuis 2017, son circuit est effectué par des navettes électriques. L’électrification des bus traditionnels est également à l’étude.

Plus globalement, le réseau Azalys, géré par Agglopolys, offre de nombreuses lignes et se pose ainsi en alternative à la circulation en véhicule individuel.

Voitures responsables

Pour le transport de matériel ou les distances plus importantes incompatibles avec le réseau de transports en commun, les voitures restent souvent nécessaires. La Ville et Agglopolys contribuent donc au développement de voitures électriques ou hybrides, en permettant au syndicat intercommunal de distribution d’électricité en Loir-et-Cher (Sidelc) de proposer des bornes de recharge à travers Blois. Les deux collectivités disposent aussi d’une dizaine de véhicules électriques ou hybrides, fabriqués en France. En savoir plus sur les bornes