Blois, ville soucieuse de son eau

Parce que l’eau n’est pas un bien comme les autres, la Ville a décidé de reprendre ce service en gestion publique en 2016, permettant ainsi une baisse de la facture d’eau pour les usagers blésois. Sa bonne qualité permet une consommation économe et respectueuse de l’environnement.

À Blois, en moyenne sur une année, 47 500 personnes reçoivent 3,9 millions de mètres cube d’eau potable, provenant de 4 sites différents et distribués grâce à 258 km de canalisations.

D’où vient l’eau de Blois ?

L’eau potable consommée à Blois est captée à quatre endroits sécurisés : deux dans la Loire (60 %) et deux dans la nappe des calcaires de Beauce (40 %). Cette diversité garantit une qualité constante, réduit les risques de pollutions et assure l’approvisionnement en cas de sécheresse.

Depuis janvier 2018, grâce à la reprise par la Ville de la gestion de l’eau, le prix de l’eau potable des Blésoises et des Blésois a baissé de 30 % (hors abonnement).

Quelle est la qualité de l’eau de Blois ?

L’eau de Blois est équilibrée et de bonne qualité. Elle est régulièrement analysée pour le confirmer. Les résultats sont publics et diffusés tous les ans avec la facture.

Quel est le cycle de l’eau de Blois ?

  1. L’eau brute est d’abord captée dans la Loire ou la nappe des calcaires de Beauce ;
  2. pour la transformer en eau potable, elle est ensuite traitée à l’usine des eaux, grâce à plusieurs procédés techniques (décantation, filtration sur sable et charbon, utilisation des sels de fer, désinfection à l’ozone et au chlore, etc.) ;
  3. une fois traitée, elle est stockée dans un château d’eau, pour garantir que sa distribution se fera à pression convenable ;
  4. elle est distribuée au public à travers la ville pour être consommée ;
  5. après sa consommation, les eaux usées sont collectées ;
  6. les eaux usées sont traitées dans une station d'épuration ;
  7. enfin, l’eau épurée est rejetée dans la Loire.

Qui gère l’Eau de Blois ?

Depuis 2016, l’Eau de Blois est gérée publiquement, tant il s’agit d’un bien rare et précieux. La production et la distribution de l’eau potable dépendent de la Ville, tandis que l’assainissement (la collecte et le traitement des eaux usées) est à la charge d’Agglopolys. L’ensemble est effectué au sein du service mutualisé « Eau de Blois », entre les deux collectivités. Le personnel de ce service assure également le relevé des compteurs, la facturation unique pour tout le cycle de l'eau et la relation avec le public.

La gestion publique a également permis de mieux maîtriser l’investissement. Il a ainsi doublé en 2018, pour remplacer les parties vieillissantes du réseau et travailler sur la « perte en ligne » : la détection et la résorption des fuites, qui sont responsables de 15 % de perte d'eau.

Contact

Économies d’eau

Parce que l’eau est vitale et précieuse, elle ne doit pas être gaspillée. Voici quelques façons de mieux l’utiliser :

  • préférer l’eau du robinet, de qualité, bien plus économique et respectueuse de l’environnement ;
  • gare aux fuites (100 litres d’eau par jour pour un robinet qui goutte et 400 pour une chasse qui fuit) ;
  • couper l’eau quand on se lave les dents ou dans la douche ;
  • utiliser des appareils économes (chasse d’eau, électroménager, mitigeur, stop douche, etc.) ;
  • arroser les plantes le soir et à leur pied, biner son jardin ;
  • collecter les eaux de pluie qui peuvent notamment servir à l’arrosage des plantes ;
  • utiliser l’eau de lavage des légumes pour arroser les plantes.

Blois, solidaire localement et dans le monde

À Blois, la Ville participe au fonds de solidarité logement, qui aide les personnes en difficulté à payer leur facture d’eau.

Ailleurs dans le monde, on n’a pas forcément la chance d’avoir un robinet d’eau potable chez soi. Blois s’est impliquée dans le projet de l’association Solidarités International à Kalémie, en République démocratique du Congo, pour y améliorer le réseau d’eau potable, qui aidera à mieux lutter contre le choléra qui sévit dans cette région.
 

Un réseau d’eau pour lutter contre le choléra au Congo

En chiffres

La distribution

  • 12 400 abonnements (fin 2017)
  • 47 500 personnes desservies
  • 258 km de canalisation
  • 9 800 mètres cubes d’eau sur 4 sites de réservoirs
  • 4 284 000 mètres cubes d'eau produits en 2016
  • 3 910 000 mètres cubes d'eau distribués en 2016
  • 374 000 mètres cubes d'eau exporté hors de Blois
  • 3 275 000 mètres cubes d'eau consommés à Blois

La consommation

  • 150 litres d’eau par jour
  • 93 % utilisés pour l’hygiène et l’entretien
  • 7 % pour la boisson et la cuisine
  • 60 à 80 litres pour une douche
  • 150 à 200 litres pour un bain
  • 10 à 30 litres pour le lave-vaisselle
  • 60 litres pour le lave-linge
  • 6 à 12 litres pour une chasse d’eau