Blois, ville de nature

Blois bénéficie d’un patrimoine naturel exceptionnel : traversée par la Loire, entourée de forêts et embellie de parcs et de jardins remarquables, la ville cohabite avec une faune et une flore précieuses.

Blois, un territoire au cœur du Val de Loire, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial par l’Unesco

Le Val de Loire a été le témoin d’un développement harmonieux d’interactions entre les humains et leur environnement, sur plus de deux mille ans d’histoire. C’est l’analyse de l’Unesco, qui l’a inscrit en 2000 sur la Liste du patrimoine mondial, lui reconnaissant ainsi une Valeur universelle exceptionnelle.
En savoir plus grâce à la Mission Val de Loire

La Loire a façonné ce territoire, en étant un axe de communication et de commerce historique. Construite de part et d’autre du fleuve, Blois offre des points de vue immersifs sur ses courants capricieux, ses reflets majestueux et son riche écosystème de rongeurs, oiseaux, reptiles à écailles, poissons, amphibiens et insectes.
En savoir plus grâce à l’Observatoire Loire

Autour de Blois, le Blaisois est un territoire au carrefour de régions naturelles. Landes et forêts, étangs etrivières, pelouses sèches et marais, grandes cultures céréalières et cultures maraîchères entre Loir et Cher témoignent de la diversité géologique de la région.
En savoir plus grâce au Muséum

Blois, ville d’arbres et d’histoire, ville « Quatre fleurs »

Avec une forêt et un grand parc, Blois a la chance d’être entourée par d’immenses poumons verts, purificateurs d’air et régulateurs du climat. À l’ouest, la forêt de Blois est l’une des plus belles chênaies de France. Au nord, le parc de l’Arrou et le lac de la Pinçonnière s’étendent sur 45 hectares. À l’est, le parc des Mées offre un cadre idéal en bord de Loire. Enfin au sud, la forêt de Russy achève le tour de la ville.

Blois compte également une dizaine de grands jardins, des squares, une roseraie et le port de la Creusille. Mais c’est toute la ville qui est végétalisée, puisque Blois compte près de 15 000 m² de fleurs, qui égaient l’espace urbain par des jeux de couleurs, de volumes et de textures ; et 14 300 arbres isolés (soit 1 pour 3,2 personnes) de 70 genres différents, dont 33 arbres remarquables, témoins du passé.

Logo Villes et villages fleuris Le label « Ville fleurie », décerné à Blois chaque année depuis 1997, vient saluer cette politique globale de végétalisation, avec le niveau maximum « Quatre fleurs ». Blois a également reçu le prix spécial de mise en valeur du patrimoine, remis par la sous-direction des Monuments historiques du ministère de la Culture, pour son accompagnement paysagé et floral très créatif et harmonieux, en cohérence avec le contexte historique du lieu, dans un espace public d’accès gratuit.

Biodiversité : Blois s’engage

Pour préserver son environnement naturel exceptionnel et parce que nous y avons toutes et tous intérêt, la Ville prépare un plan Biodiversité, favorisant la vie animale et végétale à Blois. Il imaginera de nouvelles actions concrètes qui complèteront celles qui existent déjà et qui seront renforcées.

C’est démontré, les pesticides sont des produits dangereux, pour l’environnement et pour les êtres humains. Dès 2008, avant l’obligation légale, la Ville de Blois a travaillé à les supprimer. L’objectif a été atteint en 2011 sur la quasi totalité de l’espace public. Les derniers espaces restants, les cimetières, sont en cours de conversion, en concertation avec le public.

Le budget annuel de 70 000 à 100 000 €, prévu auparavant pour les pesticides, sert désormais notamment à rémunérer et réinsérer six à huit personnes, chargées trois fois par an de désherber les rues de la ville avec le service Propreté.

Les herbes sauvages sont le signe d’une richesse écologique indispensable pour l’équilibre harmonieux de notre environnement. Nous devons apprendre à vivre avec et à ne pas les confondre avec un mauvais entretien.

L’opération « Trottoirs fleuris » encourage donc à semer et entretenir des plantes sans désherbant, dans des bacs ou au pied des murs devant chez soi. Les surfaces à désherber sont réduites et les rues plus belles. Près de 400 personnes se sont engagées dans tous les quartiers dans cette démarche, simple et efficace.

Pour éviter la pollution lumineuse qui déséquilibre particulièrement les animaux nocturnes vivant près de la Loire, la Ville interrompt ou réduit l’éclairage public entre minuit et 4 h 30 (sauf dans les zones d’activité économique), depuis 2015. 70 % de la population était favorable à la démarche à son lancement. Cette initiative permet également de réaliser des économies d’énergie non négligeables.

L’été, une soixantaine de brebis prennent leur quartier à travers la ville. La démarche a déjà fait ses preuves : elles permettent d’entretenir les pelouses sans pollution et sont source d’un meilleur lien social. Plus d’informations sur ce dispositif d’Agglopolys

Entre 15 000 et 70 000 abeilles sont accueillies dans six ruches, installées auparavant sur le toit de la bibliothèque Abbé-Grégoire et désormais sur celui de l’Hôtel d'Agglomération. En plus de contribuer à la protection de leur population, ces ruches permettent une analyse scientifique de leur comportement en milieu urbain. Plus d’informations sur ce dispositif d’Agglopolys

Des abris pour chauves souris ont été installés dans les jardins de l’évêché et à la ferme de Brisebarre. Ils facilitent le recensement par les spécialistes et l’observation par le grand public, lors de visites guidées. Des tours à hirondelles ont aussi été aménagées à la caserne Maurice-de-Saxe et à l’usine des eaux.

La Nature, ça s’apprend

Pour démultiplier son action, la Ville propose des animations de sensibilisation, pour savoir comment agir concrètement pour la biodiversité. Elle soutient également des partenaires engagés dans la même démarche.

Les initiatives de la Ville

Le Muséum propose régulièrement des ateliers pédagogiques et des sorties sur le terrain pour découvrir les animaux de la région et leurs milieux, les oiseaux migrateurs, les arbres de nos forêts...

Toute l’année, la ferme de Brisebarre organise de nombreuses activités. En sortie scolaire, les enfants peuvent y découvrir les petites bêtes du jardin, apprendre à fabriquer un herbier ou tout savoir sur les cucurbitacées. Environ 200 classes sont accueillies chaque année. Pour le grand public, des ateliers apprennent à créer des massifs fleuris ou un potager, à planter un arbre, à soigner son gazon, etc.

Les équipes d’animation périscolaire de la Ville proposent régulièrement aux enfants des ateliers ou des activités en lien avec l’environnement (création de jardins et de potagers, par exemple).

Les initiatives des partenaires

Depuis 1992, l’Observatoire Loire sensibilise et valorise le territoire ligérien, en organisant des animations, des ateliers et des manifestations.

L’Observatoire propose des visites de tourisme naturel, des visites scolaires et des évènements propices à l’échange et au partage. Son site principal, situé sur la rive droite de la Loire, au parc des Mées, offre une vue imprenable sur le fleuve, une exposition interactive, un espace de documentation, une boutique, un espace pour pique-niquer et un service de location de vélos. Rive gauche, son pôle Navigation dispose de quatre bateaux traditionnels amarrés au port de la Creusille, pour des circuits de visite au cœur de Blois.

L’association qui le gère est agréée par les ministères de l’Écologie, de la Jeunesse et des Sports et de l’Éducation nationale. Elle est inscrite  au référentiel régional de qualité de l’éducation à l’environnement en région Centre-Val de Loire, adhérente à la fédération des Maisons de Loire du Centre-Val de Loire et complice de la Mission Val de Loire.

  • En bord de Loire
  • Situé sur la Loire à vélo
  • À cinq minutes du centre de Blois
  • Parking sur site
  • Accessible aux personnes à mobilité réduite

En Vienne, le collectif des Métairies redonne vie à une parcelle de 2,7 hectares en Vienne, avec le soutien de la Ville et d’Agglopolys. Le projet comporte plusieurs initiatives : des jardins partagés ouverts aux riverains, un jardin pédagogique, des animations grand public et un jardin maraîcher.

Outre certaines expositions en lien avec la végétation, chaque mois de juin, l’évènement national « Rendez-vous aux jardins » est décliné à Blois pour découvrir la richesse et la diversité des parcs et jardins de la ville, grâce à des visites guidées, des parcours de balades et des ateliers pratiques.

Aménagements urbains de mise en valeur de l’environnement

L’environnement naturel, le patrimoine culturel bâti et les espaces publics s’enrichissent mutuellement. Consciente de cet atout, la Ville a par exemple mis en valeur les bords du fleuve pour en profiter au fil des saisons.

Rive gauche, le port de la Creusille a été aménagé en parc et en espace de loisirs. Il accueille une guinguette, des spectacles et des animations pendant l’été. Le port est aussi un lieu de rendez-vous pour partir découvrir la Loire en bateau traditionnel avec l’Observatoire Loire. Une étude est en cours pour l’aménagement de la rive droite, dans le cadre du dispositif Action cœur de ville. Cet aménagement, en lien avec l’ACVL, concernera principalement le mail Pierre-Sudreau et la promenade Pierre-Mendès-France.

Avec 400 km de circuits à vélo et 500 km de sentiers pédestres, profiter de la nature à Blois est facile.

Qualité de l’air blésois

La qualité de l’air extérieur est bonne à Blois : sur les huit dernières années, l’indice Atmo moyen de la ville était de 3 (« bon »), sur une échelle de 1 à 10 où un indice faible est synonyme de meilleure qualité. Vous pouvez consulter l’estimation de l’indice Atmo du jour et de demain à Blois et en savoir plus sur la station de mesure de la ville.

C’est l’association Lig’air qui surveille la qualité de l’air en région Centre-Val de Loire et diffuse ses travaux en ligne. Lig’air étudie et informe également sur la qualité de l’air intérieur.