Appel à projets « contrat de ville »

Jusqu’au mercredi 18 novembre 2020, proposez un projet pour mettre en œuvre les orientations du contrat de ville dans les quartiers Nord de Blois et dans les quartiers de veille Quinière et Cornillettes.

Déposez votre dossier en ligne (portail « Dauphin »)

Le contrat de ville

Le contrat de Ville 2015–2020 porte les engagements de la Ville de Blois, de l’État et des partenaires institutionnels pour mettre en œuvre la politique de la ville dans les quartiers populaires de Blois. Il tient compte à la fois des enjeux de développement économique, de renouvellement urbain et de cohésion sociale, et instaure un Conseil citoyen qui assure la participation de toutes et tous, habitants et acteurs locaux, à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation des actions.
 

L’appel à projets

Chaque année, un appel à projets est lancé par l’État et la Ville afin de soutenir des actions répondant aux orientations du contrat de ville, au bénéfice des habitantes et habitants des quartiers concernés. Ces actions s’inscrivent en complément des politiques de droit commun menées par les pouvoirs publics dans ces territoires. 

Depuis 2016, trois bailleurs sociaux (Terres de Loire Habitat, Loir-et-Cher Logement et Immobilière Centre-Loire — groupe 3F) interviennent également dans le financement des projets retenus, dans le cadre d’une convention sur l’utilisation de l’abattement de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB).

L’appel à projets 2021

Jusqu’au mercredi 18 novembre 2020, proposez vos projets pour mettre en œuvre les orientations du contrat de ville en 2021 dans les quartiers Nord de Blois et dans les quartiers de veille Quinière et Cornillettes.

Pour vous aider à construire votre projet en amont du dépôt de votre dossier, la Ville a mis en ligne une note de cadrage. Notre service Politique de la ville est également à votre disposition pour tout complément d’information : Ilanka Alberola, cheffe de projet Contrat de Ville (02 54 51 31 12 ou ilanka.alberola@blois.fr).

Comment déposer un dossier : depuis 2018, toutes les demandes de subvention sont dématérialisées et doivent être saisies en ligne sur le portail « Dauphin » mis en place par l’ANCT, avant le mercredi 18 novembre 2020, délai de rigueur. Retrouvez ci-dessous toutes les informations utiles pour le dépôt de vos demandes. Pour toute question concernant cette procédure de saisie en ligne, vous pouvez joindre:

  • la cellule d’accompagnement du Commissariat général à l’égalité des territoires : 09 70 81 86 94 
  • le pôle Égalité des chances et des territoires de la préfecture de Loir-et-Cher : 02 54 81 55 66

Quartiers concernés : les actions éligibles à cet appel à projets doivent concerner les quartiers dits « prioritaires » que sont Coty, Kennedy–Mirabeau, Croix-Chevalier et Hautes-Saules-Sarrazines (voir la carte détaillée dans les documents téléchargeables). Les quartiers de veille, Quinière et Cornillettes, sont également concernés par ce dispositif.

Documents à télécharger et détails : vous trouverez davantage d’informations plus bas sur cette page.

Définitions

  • La politique de la ville vise à réduire les écarts de développement au sein des villes, à restaurer l’égalité républicaine dans les quartiers défavorisés et à améliorer les conditions de vie de leurs habitantes et habitants.
  • Le contrat de ville est le document qui formalise les engagements de la Ville de Blois, de l’État et des partenaires institutionnels pour mettre en œuvre la politique de la ville dans les quartiers concernés. Il a été rénové et étendu par un avenant jusqu’en 2022, appelé « protocole d’engagements renforcés et réciproques » (PERR).
  • Le conseil citoyen, créé par le contrat, associe les habitantes et habitants à l’élaboration, au suivi et à l’évaluation des actions.
  • Chaque année, un appel à projets est lancé par l’État et la Ville pour soutenir les actions liées au contrat, au bénéfice des habitantes et habitants des quartiers concernés. Ces actions complètent les politiques de droit commun menées par les pouvoirs publics dans ces territoires.

Le contrat de ville engage ses signataires à mener des actions sur cinq enjeux :

  1. poursuivre le renouvellement urbain, pour garantir la mixité fonctionnelle ;
  2. dynamiser les quartiers dans la ville et l’agglomération ;
  3. accompagner les parcours professionnels ;
  4. consolider les trajectoires éducatives et scolaires ;
  5. mieux vivre son quartier.

Toutes les actions concourant à la réalisation des objectifs du contrat de ville et du PERR peuvent faire l’objet d’un financement au titre de l’appel à projets. Toutefois, chaque année, des priorités opérationnelles sont mises en avant. Pour l’année 2021, une attention particulière sera portée sur les enjeux et priorités transversales suivants :

  • emploi, insertion, formation et développement économique (enjeux 2 et 3 du contrat) :
    • renforcer le repérage, l'accueil et l'orientation des publics sans emploi,
    • encourager la mise en relation entre les structures employeuses et les personnes demandeuses d’emploi,
    • poursuivre les actions de prévention et lutte contre l’illettrisme,
    • développer les actions de promotion et valorisation des parcours de réussite professionnelle,
    • soutenir les actions visant l’insertion professionnelle des habitantes et habitants, en ayant une attention particulière sur les leviers de la mobilité et du logement,
    • soutenir la création et la pérennisation d’emplois sur le quartier ou à proximité ;
  • consolider les trajectoires éducatives et scolaires (enjeu 4 du contrat) :
    La Ville est labellisée Cité éducative depuis septembre 2019, en partenariat avec l’État, l’Éducation nationale, la Caf et le conseil départemental. Ce label devient ainsi le pilier éducatif du contrat de ville. Pour 2021, il s’agira donc de développer ou d’amplifier les actions visant à répondre aux objectifs suivants : Une attention particulière sera également portée aux actions prenant en compte :
    • co-construire une culture commune et une coéducation,
    • favoriser la réussite éducative,
    • agir sur la prévention, la santé et la citoyenneté.
    • la citoyenneté chez les publics jeunes,
    • l’accompagnement des familles monoparentales.
    Pour 2021, il s’agira donc de consolider prioritairement les actions labellisées, lancées en 2020, visant à répondre aux objectifs ci-dessus, selon les modalités précisées dans la note de cadrage.
  • mieux vivre son quartier (enjeu 5 du contrat) :
    • soutenir les actions de lutte contre l’isolement, les discriminations et favoriser l’accès aux droits ;
    • encourager les actions de prévention et de médiation sociale ;
    • lutter contre la précarité alimentaire et médicale ;
    • encourager les actions de solidarité dans le quartier ;
    • poursuivre les actions de médiation culturelle et d'animation sociale pour toutes et tous.

Au-delà de la réponse à apporter à ces enjeux, chaque candidate ou candidat devra prendre en compte les cinq priorités transversales suivantes :

  • promouvoir l’égalité femmes-hommes dans la construction des projets, tout particulièrement pour ceux bénéficiant d’une convention pluriannuelle de financement ;
  • soutenir les actions intégrant des notions de laïcité et citoyenneté ;
  • soutenir les associations et/ou actions nouvelles et innovantes ;
  • soutenir l’accompagnement au numérique et à la numérisation (ou « digitalisation »), notamment les actions de lutte contre l’illectronisme ;
  • encourager la transition et les actions liées au développement durable dans le quartier ;
  • encourager les actions d’éducation aux éco-gestes ;
  • valoriser ou amorcer les démarches de transition dans les domaines de l'alimentation, des énergies, des mobilités, de la consommation, etc. ;
  • encourager la pratique des mobilités douces dans le quartier (actions liées au vélo) ;
  • une attention particulière sera également portée aux actions qui seront co-construites entre plusieurs acteurs du territoire.