« Léonard au féminin » : des fresques pour les 500 ans de Renaissance

Alors que l’égalité entre les femmes et les hommes est au cœur des débats de notre société, le photographe Philippe Lucchese a eu l’idée de revisiter les tableaux de Léonard de Vinci en remplaçant tous leurs personnages par des femmes.

égalité des droits 500 ans de renaissance culture

Publié le

Des œuvres masculines au féminin, sur l’espace public

Deux immenses fresques de la Cène et de l’Homme de Vitruve, féminisées, vont donc être installées sur l’espace public (sous le jardin du Roy et place Louis-XII, respectivement). De près de 100 mètres carrés chacune, elles permettront à toutes et tous de profiter de ces œuvres d’art revisitées, pendant la semaine Elles, et de s’interroger sur la place des femmes dans l’art.

Les œuvres du passé sous l’œil du présent

Habitué à revisiter ainsi les chefs-d’œuvre de la peinture, et en particulier les œuvres majeures de l’histoire de l’art, la démarche du photographe questionne les œuvres du passé pour les aborder sous un regard moderne. Ces deux fresques s’inscrivent dans sa série « l’Histoire de l’art au féminin », lancée il y a cinq ans.

Inauguration pendant la semaine Elles et l’année des 500 ans de Renaissance(s) 

L’inauguration de cette exposition se tiendra le vendredi 8 mars, 17 h, place Louis-XII, au bas des escaliers Saint-Martin. Elle fait ainsi écho à la semaine Elles, qui prolongent la journée internationale de lutte pour les droits des femmes du 8 mars, aux 500 ans de Renaissance(s), aux 500 ans de la mort du maître et aux 500 ans de la naissance de Catherine de Médicis, figure féminine morte à Blois.