Archives : Loisirs de Loire

Pendant longtemps la Loire n’a été envisagée par beaucoup que comme un outil : voie de communication, force motrice ou source d’approvisionnement. Plus rarement, le fleuve a servi de support à des distractions.

histoire

Publié le

En 1599, le bâlois Thomas Platter, de passage à Blois, a vu les pêcheurs et les mariniers de la Loire, bien habillés, faire des joutes nautiques contre un arbre dressé dans l’eau et tomber merveilleusement dans la Loire et sur les rives, presque toute la population de la ville et les femmes en habit de fête.

Mais cela reste un témoignage isolé. Il faut attendre le 19e siècle pour que la Loire soit le lieu de nouvelles distractions. En 1850, une école de natation s’ouvre dans un bassin en planches à hauteur de l’église Saint-Nicolas. Dirigée par un maître de gymnastique, elle s’adresse à toutes et tous, mais à des horaires différents pour les hommes et les femmes. Pendant près d’un siècle, cette piscine fluviale fonctionnera à divers endroits : en aval et en amont du pont, puis quai Saint-Jean et enfin levée des Tuileries où une plage de sable est également aménagée.

Durant les hivers de 1891 et 1899, l’embâcle total de la Loire autorise le patinage sur la banquise que forme le fleuve gelé. Certains dimanches, on peut voir des audacieux faire du vélocipède ou traverser le fleuve en charrette à cheval. La foule est telle que des marchands de gaufres installent leur éventaire au milieu des glaces.

Dès 1900, une société de pêcheurs à la ligne permet aux amateurs de pratiquer leur sport favori le long d’un lot de pêche allant du pont de chemin de fer de La Chaussée-Saint-Victor jusqu’aux Grouëts. Après la première guerre mondiale, ce sont des courses d’aviron qui sont organisées à plusieurs reprises sur la Loire.

Enfin dans les années 1990, des régates de planches à voile se déroulent en aval du pont Gabriel. Et il ne faut pas oublier la voile, l’aviron et le ski nautique que le plan d’eau du lac de Loire a permis de pratiquer entre 1971 et 2000.

par Bruno Guignard

Archives municipales

Continuez la remontée dans le temps sur le site web des archives.