75e anniversaire de la Libération de la prison de Blois

Il y a 75 ans, une action majeure de la Résistance rendait la liberté à 183 patriotes détenus à la prison de Blois.

histoire mémoire

Publié le

Le 9 août 1944 en soirée, un groupe de quatre résistants sous les ordres du lieutenant Godineau se présentait aux portes de l’établissement. Grimés en vagabonds sous la conduite de quatre vrais gendarmes complices, ils pénètrent dans les lieux. Directeur neutralisé sans violence et gardiens mis au courant.

Vers 22 h 30, un véhicule de renfort arrive devant la prison. Il amène quatre autres maquisards et des armes. Deux des gendarmes complices le font entrer dans la cour. De 22 h 30 à 3 h 30 du matin, les patriotes, aidés des gardiens, procèdent à des levées d’écrou régulières et les prisonniers retournent dans leurs cellules attendant l’ordre de partir vers 7 h, heure de la relève du poste de garde allemand.

Sortie par groupe de dix et dispersion immédiate sans bruit pour les 183 libérés. Le directeur et les gardiens sont ligotés et enfermés, le téléphone coupé !

Les gendarmes et les résistants se dispersent. Certains d’entre eux, passant même en voiture devant la caserne de Blois. Le lieutenant Godineau déclara plus tard : Ma plus belle récompense je l’ai reçue à cet instant, c’était notre tour d’honneur avant que l’alerte ne soit donnée.

Les libérateurs de la prison de Blois

  • Robert Godineau
  • André Benoist
  • Sylvain Bezaguet (gendarme)
  • Lucien-Olivier Degail
  • Marcel Duneau
  • Bertrand Feuillâtre (gendarme)
  • Adrien Gilaizeau (gendarme)
  • Henri Huguet
  • Guy Leclerc
  • Max Paumier
  • Roger Rigault
  • André Roger (gendarme)

À ne pas manquer

© OpenStreetMap contributors