La Micro-Folie s’installe à la Maison de Bégon

C’est un véritable musée numérique qui s’est ouvert à la Maison de Bégon en décembre dernier. Un moyen d’accéder aux plus belles œuvres d’art, de se familiariser avec certaines d’entre elles et d’aiguiser sa curiosité. Pour prendre conscience que l’art est à la portée de toutes et tous. Visite guidée dans un musée pas comme les autres.

culture

Publié le

Grâce aux nouvelles technologies, il est facile aujourd’hui de visiter virtuellement tous les musées du monde. De faire connaissance avec les
plus belles œuvres d’art et d’en savoir plus sur leur histoire en quelques clics.

C’est une ouverture sur le monde que porte ce projet de musée numérique « les Micro-Folies », lancé par la Villette avec le soutien du ministère de la Culture, avec la participation de nombreux musées et monuments nationaux : Centre Pompidou, Château de Versailles, Cité de la musique – Philharmonie de Paris, Festival d’Avignon, Institut du monde arabe, musée du Louvre, musée national Picasso, musée d’Orsay, musée du Quai Branly, etc. Avec un objectif de 1 000 Micro-Folies d’ici 2022, installées dans des quartiers prioritaires ou en milieu rural.

Si la première Micro-Folie a vu le jour il y a deux ans à Sevran et a rencontré un franc succès, celle de Blois est la 51e du genre, en gestation depuis un an et demi à la Maison de Bégon. Elle implique également la Ville de Blois qui soutient le projet et le finance dans le cadre de son budget « Politique de la Ville » ainsi que la préfecture de Loir-et-Cher. Et pour la première fois, le projet est porté par une association et non par une Ville.

Un musée à la carte

Composé de plus de 1 000 œuvres d’art prestigieuses, le musée numérique se v site de deux façons : en visite libre, chacune et chacun peut suivre sa propre navigation de manière ludique et individuelle. En mode conférence, des visites thématisées peuvent être organisées pour les groupes, notamment scolaires.

Les œuvres sont projetées sur un grand écran et grâce à une tablette numérique, chacune et chacun peut s’arrêter sur l’œuvre de son choix, zoomer sur une partie et accéder à des informations complémentaires sur l’histoire de l’œuvre, celle de l’artiste, la technique utilisée, etc.

Collections nationales, sur le Mexique, résidences royales européennes, le musée a vocation à s’enrichir progressivement. À terme, chaque région française aura sa collection mise à la disposition de toutes et tous via le musée numérique. Celle de la région Centre–Val-de-Loire est en cours et sera prête fin 2020.

Ouvert au public tous les mercredis, le musée sera réservé aux scolaires des quartiers prioritaires les lundis et mardis pour propo- ser des visites commentées et thématiques. Un travail préalable avec l’enseignant permettra aux élèves de découvrir l’art autrement.

À terme, d’autres publics pourraient être accueillis pour des visites thématiques : personnes résidant dans les Ehpad, en situation de handicap… et de nombreuses autres animations pourraient rapidement voir le jour : un groupe de « médiatrices et médiateurs en herbe » où des ados s’expriment sur des œuvres d’art, développement de l’espace numérique, mobilisation des habitantes et habitants relais… Affaire à suivre !

Et si on se faisait une petite folie ?

Tous les troisièmes mercredis du mois, la Micro-Folie proposera une journée d’animations ouverte à toutes et tous. Conférences, jeux, ateliers permettront d’aborder l’art autour d’une thématique particulière. Au programme : le ciel et l’art, le jeu dans l’art, le cirque dans l’art ou encore la musique et les instruments, etc.

Ces animations seront mises en œuvre en partenariat avec les acteurs locaux de la culture. Inscrivez-vous, c’est gratuit.

Des partenariats nationaux et locaux

Porté par de nombreux musées et monuments nationaux, le dispositif a également pour objectif de développer des partenariats locaux permettant de faire connaître les collections régionales et d’impliquer les actrices et acteurs du monde associatif, culturel ou encore pédagogique.

Ainsi les premières animations programmées dans le cadre des P’tites folies mobiliseront l’Université du temps libre et les ludothèques de Blois. De même, un travail sera prochainement engagé avec les musées de Blois : Muséum d’histoire naturelle, Fondation du doute, Musée des beaux-arts ou encore Maison de la magie.

En pratique

  • Ouverture lundi 6 janvier
  • Séances scolaires les lundis et mardis
  • Ouverture au public les mercredis
  • Animations P’tites Folies les 3es mercredis du mois
  • Pour en savoir plus : Maison de Bégon (Jessica Dutour microfolie@maisondebegon.com)

Par Camille Jaunet