Des personnes font du yoga à l’intérieur du Château royal.
Des parenthèses zen sont proposées au Château.

culture

Tour d’horizon de vos prochains rendez-vous culturels

La Ville de Blois propose une programmation de rentrée riche et variée. Rapide survol de l’offre 2020 de cinq des principaux sites.

Publié le

En cette année 2020 décrétée « Année de la bd » par le ministère de la Culture, le programme de la Maison de la bd débutera le 1er avril avec un deuxième colloque « bd et cultures scientifiques » ouvert aux scolaires, personnels éducatifs et professionnel·les du livre. Puis, parmi les nombreuses expositions celle de Didier Tronchet « Le grand dehors » sera visible à partir du 28 mars. Celle de l’été privilégiera la jeunesse, avec les auteurs de la série Monsieur Blaireau et Madame Renarde.

Au Château royal, l’année 2020 propose une programmation inhabituelle en clin d’œil à la période de la fin du 16e siècle pendant laquelle la Cour se distingua par des fêtes extravagantes. Parmi les thématiques, citons les « parenthèses zen » (cours de yoga et Qi gong, axés sur une sensibilisation à l’art) à partir d’avril, ou les soirées surprises (en cours de finalisation). Un nouvel escape game aura pour thème l’évasion de Marie de Médicis. Le Son et Lumière reviendra le 4 avril.

À la Maison de la magie (ouverture le 4 avril), l’exposition 2020 dédiée aux Esprits fantômes explore les liens, de 1850 à nos jours, entre le spiritisme et l’illusionnisme. Interactivité, trucages sonores, ateliers à thème, projection cinéma, chasse aux fantômes... il y aura de quoi ravir et faire frémir toutes et tous, petits et grands ! Le nouveau spectacle, Illusions magiques (durée de 30 minutes, joué trois à quatre fois par jour), est l’œuvre cette année de Bertran Lotth, le magicien du Futuroscope.

Autrefois Musée de la Résistance, le désormais Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire a étendu son champ d’action, tout en
conservant sa muséographie permanente. Le deuxième trimestre proposera des projections, rencontres, expositions autour du 75e anniversaire de la libération des camps de concentration.

Le thème 2020 de la Fondation du doute, Ce qui arrive, s’intéresse à la façon dont les artistes d’art contemporain s’emparent de l’actualité. On retiendra notamment deux temps forts côté expos, avec, du 7 mars au 26 avril, le travail de recherche en Nouvelle-Calédonie du Blésois Rémi Boinot, Quels ailleurs quel et, du 13 juin au 11 octobre, Afterparty, exposition collective d’une quinzaine d’artistes autour de ce qu’il se passe après l’événement

Les programmes complets seront prochainement disponibles.