Un plan de six années pour restaurer l’église Saint-Nicolas

Dans le cadre de la préservation de son patrimoine, la Ville lance une campagne de restauration de l’église Saint-Nicolas, édifice emblématique de Blois. Les travaux débuteront en décembre 2020.

patrimoine culturel

Publié le

Comment contribuer ?

L’église Saint-Nicolas est un témoignage rare de cette période médiévale où l’art roman disparaît peu à peu pour faire place à l’art gothique. Avec son architecture soignée, l’édifice domine les bords de Loire et offre l’une des images les plus belles et les plus fortes du paysage du Val de Loire. Entourée par le quartier historique et pittoresque du Foix, l’église Saint-Nicolas se situe au pied du Château royal. L’environnement immédiat de l’ancienne abbatiale fait écho au passé moyenâgeux de la ville avec ses ruelles étroites et ses maisons anciennes.

Malgré de nombreuses campagnes de restauration menées depuis la Seconde Guerre mondiale, l’édifice a connu une histoire mouvementée marquée par des périodes de ruine, de reconstruction et d’adjonction. Ces transformations ont eu inévitablement un impact sur les structures et l’église Saint-Nicolas présente aujourd’hui des désordres dus aux effets du temps : des défauts de stabilité des murs et un mauvais état des maçonneries des soubassements ; un état de vétusté avancé de la nef avec des fissures et des fracturations ; des infiltrations d’eau dans les maçonneries et les combles qui provoquent un affaissement.

Plan de restauration de l’église Saint-Nicolas

Un chantier colossal

La Ville de Blois a donc décidé de mettre en place une campagne pluriannuelle de travaux visant à pallier ces dégradations les plus urgentes. La campagne de travaux est divisée en cinq tranches avec notamment la consolidation du massif occidental, la création de planchers techniques dans le clocher, la restauration de la couverture entre les deux clochers, la restauration du clos, du couvert et des façades des transepts sud et nord, des façades sud, est et nord du chœur et de la nef côtés nord et sud, la restauration des vitraux et du cloître, etc.

La restauration et la mise en valeur de ce joyau architectural de notre cité royale participeront au développement touristique et à l’animation culturelle du quartier des Arts situé à proximité.

Une opération ouverte au financement participatif

Le coût global des travaux est estimé à plus de 3,3 millions d’euros TTC, la Ville finance 565 000 euros pour la première tranche qui démarrera en décembre prochain. Elle a sollicité des aides auprès des structures locales et régionales qui soutiennent la protection du patrimoine architectural.

La Ville offre également la possibilité au grand public de participer à cette restauration. Pour ce faire, la Ville s’appuie sur les compétences de la Fondation du patrimoine. Ainsi, dès la mi-septembre, à l’occasion des journées européennes du Patrimoine, une grande campagne de mécénat populaire sera lancée. Chacune et chacun pourra effectuer un don, sur le site de la Fondation, ou par chèque en remplissant le bulletin situé en page 25 du numéro 163 de Blois mag. L’objectif est de compléter les financements multiples nécessaires à la réalisation des travaux. En participant à cette souscription nationale, vous apportez vous aussi votre pierre à l’édifice !

Afin d’impliquer les actrices et acteurs privés dans le dynamisme de la cité autour d’actions d’intérêt général, la Ville de Blois développe également une démarche de mécénat ambitieuse. En 2018, la première opération de mécénat participatif a été une belle réussite ! Elle a permis de fédérer des entreprises autour d’un projet commun : la création des jardins de la terrasse du Foix du Château royal. Ces jardins surplombent désormais la vieille ville et offrent au public un belvédère unique sur la Loire. Plusieurs entreprises ont contribué à la réalisation des travaux par du mécénat de compétences et du mécénat financier. La banque CIC Ouest en est le grand mécène avec un investissement de 180 000 €. Les entreprises A4 Nature, Gabriel Espaces verts, TAE 41, Barbosa construction, BR Wood, Flyway Drone et l’entreprise Lefèvre se sont impliquées à travers du mécénat de compétences.

Une démarche de mécénat ambitieuse

Forte de cette expérience et consciente de ses nombreux atouts, la Ville a souhaité en 2019, structurer et professionnaliser cette démarche de mécénat pour inciter davantage d’entreprises et de particuliers à contribuer à des projets d’intérêt général et porteur de sens mais également, à participer au renforcement de l’attractivité de Blois. C’est un formidable levier de mobilisation citoyenne, une vraie valeur ajoutée. La période du-Covid-19 a mis en exergue de véritables actions de solidarité de particuliers et d’entreprises au bénéfice de la Ville, souligne le maire Marc Gricourt.

Projets mais aussi événements bénéficient d’un soutien qui renforce les moyens mis en œuvre par la Ville et valorise les partenaires. Ainsi a été créée une mission dédiée qui coordonne la démarche pour les projets éligibles (culture-patrimoine, éducation, environnement, sport-santé, social), développe les outils utiles pour l’accompagnement des mécènes (convention, charte éthique, guide pratique, etc.) et élabore des partenariats sur mesure.

Un acte généreux

Le dispositif de mécénat permet de bénéficier d’une déduction fiscale attractive : 60 % de réduction d’impôt pour les entreprises et 66 % pour les particuliers. Bien que le mécénat soit un acte désintéressé, la collectivité s’engage à remercier les entreprises mécènes via des contreparties limitées en fonction du montant du don (communication, invitation, mise à disposition d’espaces de prestige).

Il n’y a pas de budget minimum pour faire du mécénat. Cette souplesse permet à chaque entreprise, quelle que soit sa taille, de soutenir les projets de son choix, précise Maxime Blot, le chef de projet. La Ville est ouverte à toute forme de soutien, et notamment aux différentes possibilités en matière de mécénat : financier (don en numéraire) ; mécénat de compétences (mise à disposition de personnes salariés pour une action précise), mécénat en nature (don de biens ou de matériel). Le sponsoring est aussi un axe de collaboration entre les partenaires privés et la collectivité.

Actuellement, une quarantaine d’entreprises apportent leur soutien, au-delà des grands projets, à la Maison de la magie ou à des événements : Rêves urbains, Macadam, Journées citoyennes, Des Lyres d’hiver, Réveillon solidaire, etc.

Fondation du Patrimoine

La Fondation du Patrimoine accompagne la Ville dans le projet de restauration de l’église Saint-Nicolas. En tant que collectivité locale, la Ville de Blois a adhéré à la Fondation du Patrimoine en 2020 pour soutenir et préserver le patrimoine rural privé. Première institution de défense du patrimoine, la Fondation du Patrimoine sauve chaque année plus de 2 000 monuments, églises, théâtres, moulins, musées, etc. et participe activement à la vie des centres-bourgs, au développement de l’économie locale et à la transmission des savoir-faire. Forte de vingt ans d’expérience, elle a su mener de nombreuses actions de restauration aux côtés des collectivités locales et propriétaires privés : un projet est ainsi soutenu tous les 5 kilomètres. Reconnue d’utilité publique, la Fondation du Patrimoine offre une garantie de sécurité et une transparence financière saluée par la Cour des comptes. Chaque projet fait l’objet d’une instruction approfondie et d’un suivi rigoureux. Les dons ne sont reversés qu’à la fin des travaux ou des grandes phases, sur présentation de factures acquittées.

Mission Bern

La mission patrimoine confiée à Stéphane Bern contribue à la sauvegarde du patrimoine français dans toute sa diversité. En 2020, pour la troisième année consécutive, la Mission Bern revient et permet d’identifier les sites en péril partout en France. Les projets retenus pourront bénéficier des prochains jeux Mission Patrimoine (organisés par la Française des Jeux). La Ville de Blois a déposé un dossier de candidature auprès de la Mission Bern pour la restauration de l’église Saint-Nicolas. Les sites retenus seront annoncés en septembre.

En pratique

Ville de Blois – Mission Mécénat et Partenariats

  • Roussel Cécile (7 juin 2020)
  • Dubigny Raphael (25 juil. 2020)
  • Garnier Béatrice (6 août 2020)
  • Tousch Aurore (9 août 2020)
  • Lazzarotti Louis (3 sept. 2020)
  • Ducrocq Véronique (4 sept. 2020)
  • Haslé Nicolas (5 sept. 2020)
  • Ajorque Christa (6 sept. 2020)
  • Magdelaine Bertrand (6 sept. 2020)
  • Loyau Annie (8 sept. 2020)
  • Gauthier Jocelyne (8 sept. 2020)
  • Giroux Bernard (14 sept. 2020)
  • Maurice Roger (14 sept. 2020)
  • Rouvier Hélène (14 sept. 2020)
  • Cariou Catherine (14 sept. 2020)
  • Poidevin-Alleaume Monique (14 sept. 2020)
  • Vétélé Christian (14 sept. 2020)
  • Siniego Simone (14 sept. 2020)
  • Fromet Marie-Christine (14 sept. 2020)
  • Douterluingne Sylvain (17 sept. 2020)
  • Gallois Hubert (18 sept. 2020)
  • Labe Jacques (18 sept. 2020)
  • Fouche Christine (18 sept. 2020)
  • Royer Danièle (20 sept. 2020)
  • Pontoizeau Bernard (22 sept. 2020)
  • Pillebout Dominique (23 sept. 2020)
  • Maître Dominique (23 sept. 2020)
  • Laurand Armelle (23 sept. 2020)
  • Raynaud Nathalie (24 sept. 2020)
  • David Cécile (25 sept. 2020)
  • Menard  (25 sept. 2020)
  • Plat Jean (25 sept. 2020)
  • Ziesel Monique (25 sept. 2020)
  • Schwartz Claire (25 sept. 2020)
  • Garrigou Catherine (25 sept. 2020)
  • Branger Jean (25 sept. 2020)
  • Chataing Yves (25 sept. 2020)
  • Foucher Marc (27 sept. 2020)
  • Orivel Alain (27 sept. 2020)
  • Jobert Jeannine (29 sept. 2020)
  • Lerin Claude (29 sept. 2020)
  • Besson Elisabeth (29 sept. 2020)
  • Lefebvre-de-Plinval Émmanuel (29 sept. 2020)
  • Holtz Danielle (30 sept. 2020)
  • Guilbault Laurence (30 sept. 2020)
  • Moulin Jean-Pierre (1 oct. 2020)
  • Baudry Jacky (1 oct. 2020)
  • Murat Évelyne (1 oct. 2020)
  • Rousseau Michel (3 oct. 2020)
  • Peyrot-des-Gachons Étienne (3 oct. 2020)
  • Brisemur Emmanuelle (4 oct. 2020)
  • Grandsire Monique (6 oct. 2020)
  • Grosse-Luigi Bernard (6 oct. 2020)
  • Swortfiguer Arthur (6 oct. 2020)
  • Duchene Jean-Pierre (6 oct. 2020)
  • Bouvet Benoît (6 oct. 2020)
  • Lelu Dominique (6 oct. 2020)
  • Saulé Alban (6 oct. 2020)
  • Caillou-Roulet Serge (6 oct. 2020)
  • Flin Catherine (6 oct. 2020)
  • Meleard André (6 oct. 2020)
  • Gaudillère Aurélie (7 oct. 2020)
  • Brémond Dominique (9 oct. 2020)
  • Prieur Daniel (9 oct. 2020)
  • Menard Jean-Jacques (9 oct. 2020)
  • Caplan Édith (9 oct. 2020)
  • Guignard François (9 oct. 2020)
  • Chidoux Merry (10 oct. 2020)
  • Troistorff Sophie (11 oct. 2020)
  • Constantin Marie-Josephe (16 oct. 2020)
  • Bajou Isabelle (16 oct. 2020)
  • Creche Élisabeth (16 oct. 2020)
  • Touchelay Francis (16 oct. 2020)
  • Baudry Samuel (19 oct. 2020)
  • Bouvet Michel (20 oct. 2020)
  • Bodet François (20 oct. 2020)
  • Sinson Micheline (20 oct. 2020)
  • Wilmet Emy (20 oct. 2020)
  • Prouff René (27 oct. 2020)
  • Morandière Jacqueline (27 oct. 2020)
  • Petelot James (27 oct. 2020)
  • Clochard Jean (27 oct. 2020)
  • Doligé Brigitte (27 oct. 2020)
  • Mansion Lemoine Germain (27 oct. 2020)
  • Wullaert Annie (27 oct. 2020)
  • Dumurgier Béatrice (1er nov. 2020)
  • Joulin Martine (2 nov. 2020)
  • Lurmeau Océane (5 nov. 2020)
  • Ancelin Renaud (6 nov. 2020)
  • Daudin Jean-Marie (6 nov. 2020)
  • Daversin Philippe (10 nov. 2020)
  • Morabia Hélène (10 nov. 2020)
  • Rolnik Hélène (10 nov. 2020)
  • Virieux-de-Cadenet M. ou Mme (10 nov. 2020)
  • Pierre Thierry (10 nov. 2020)
  • Sheltra-Becker Susan (10 nov. 2020)
  • Coudriau Édith (10 nov. 2020)
  • Daviau Monique (10 nov. 2020)
  • Devillards Ginette (10 nov. 2020)