santé

Covid-19 : la Ville de Blois mobilisée

Consultez les dernières informations sur les services de la Ville pendant la pandémie de Covid-19.

Cette page est régulièrement actualisée (dernière mise à jour : samedi 4 avril à 21 h)

Publié le

Résumé de la crise sanitaire en cours

En quelques semaines, une maladie infectieuse contagieuse s’est propagée à travers le monde. Appelée « Covid-19 », elle est provoquée par le coronavirus SARS-CoV-2. Cette maladie peut causer une détresse respiratoire et, dans les cas les plus graves, entraîner la mort. Une personne affectée peut aussi ne présenter aucun symptôme, tout en étant contagieuse. Il n’existe pas de vaccin actuellement. Plusieurs traitements sont en cours d’évaluation.

Pour lutter contre la pandémie et éviter une surcharge du système de santé, le Gouvernement a décidé de restreindre les déplacements et de fermer certains établissements recevant du public (non vitaux). Les écoles, centres de loisirs, restaurants, bars, cinémas, etc. sont donc fermés.
En savoir plus avec le site web du gouvernement…

À Blois, les équipes de la Ville sont mobilisées pour assurer la continuité des services publics municipaux essentiels. Déroulez cette page pour consulter les dernières nouvelles à ce sujet.

Dernières mises à jour

  • samedi 4 avril 2020
  • vendredi 3 avril 2020
    • 19 h 00 — Notre série « Parenthèse culturelle » continue, pour changer d’air pendant la crise sanitaire. Le cinquième épisode vous invite à la découverte du « bleu de l’Italie », couleur préférée du pays, mais absente du drapeau. Michel Pastoureau nous en parlait lors des derniers Rendez-vous de l’histoire en octobre 2019.

  • jeudi 2 avril 2020

    • 21 h 10 — Les petits points de vente alimentaires continuent de se tenir chaque mercredi et vendredi, de 10 h à 13 h. Un nouveau point se tiendra à partir de ce vendredi, dans le quartier des Provinces (parking du pôle d’échanges). Notez par ailleurs que le point Raphaël-Périé n’aura exceptionnellement pas de traiteur ce vendredi. Tous les détails sur ce dispositif sont dans la FAQ ci-dessous.

Consultez les brèves plus anciennes ou les autres articles d’actualité récents.

Foire aux questions spécifiques à Blois

À partir de lundi 30 mars 2020, la Ville lance un dispositif de mise en relation des commerces alimentaires et culturels avec le public blésois.

Ce dispositif vise en priorité les personnes âgées, isolées ou ne pouvant se déplacer. Il permet de leur venir en aide de façon sécurisée, tout en contribuant à la vie économique, en partenariat avec les Vitrines de Blois. La Ville assure la livraison, gratuitement.

En savoir plus

Rendez-vous sur la page du dispositif de mise en relation des commerces avec le public pour connaître son fonctionnement et les commerces participants.

À compter de vendredi 27 mars, la Ville met en place des points de vente dans les quartiers, présentant l’offre alimentaire de trois commerçants maximum (liste des commerces par point de vente · PDF · 23 Ko).

Voici la liste de ces points de vente :

  • centre commercial Quinière village
  • place Rol-Tanguy
  • place Coty
  • place Lorjou
  • 62 rue de Villiersfins
  • rue basse des Grouëts
  • place de la République
  • 1 rue Raphaël-Périé
  • rue Honoré-de-Balzac, quartier Provinces (parking du pôle d’échange)

Ces points de vente se tiendront chaque mercredi et chaque vendredi de 10 h à 13 h, dans le respect des mesures sanitaires pour limiter la propagation du virus.

Cette initiative complémente les commerces existants et fait suite à l’interdiction des marchés alimentaires, afin de permettre :

  • aux Blésoises et aux Blésois de réaliser leurs courses à proximité de leur domicile ;
  • et aux femmes et hommes commerçants/producteurs locaux de poursuivre une activité.

La pandémie de coronavirus Covid-19 et le confinement imposé peuvent être vécus de façon anxiogène. La Ville a donc décidé de mettre en place une cellule psychologique en soutien à la population blésoise. Dès lundi, une plateforme téléphonique permettra l’accueil et l’écoute, grâce à une équipe de psychologues bénévoles, en lien avec l’agence régionale de santé et le centre hospitalier Simone-Veil de Blois.

Cette cellule est à destination de tous les Blésois et les Blésoises, avec une priorité donnée :  

  • aux malades du Covid-19 et à leurs proches ;
  • aux personnes âgées ;
  • aux personnes seules et isolées ;
  • aux personnes en situation de deuil ;
  • aux personnes salariées en activité.

La cellule psychologique sera joignable au 02 45 35 24 61, à partir du lundi 30 mars 2020, du lundi au vendredi de 14 h à 17 h.

Afin d’accompagner les personnes vulnérables et isolées ou en situation de fragilité durant la crise sanitaire liée au Covid-19, la Ville de Blois les invite à s’inscrire en ligne sur le registre communal. Cette inscription peut également être réalisée par un proche.

Chaque personne inscrite fera l’objet d’appels réguliers pour bénéficier d’une écoute et d’une attention particulière.

Eau de Blois–Agglopolys

Le service d’alimentation en eau potable ne rencontre aucune difficulté particulière.

Collecte des déchets

La collecte des ordures ménagères est maintenue aux horaires habituels. Les déchèteries sont fermées.

Exceptionnellement, il est autorisé de déposer ses déchets recyclables avec ses ordures ménagères, pour éviter le déplacement à votre point tri.

Service de la Vie civile à l’Hôtel de Ville

Seules les déclarations de naissance et les formalités de décès sont maintenues. Le service sera cependant totalement fermé les samedis 21 et 28 mars.

Les rendez-vous liés aux passeports et aux cartes nationales d’identité fixés sont reportés ultérieurement.

Sauf caractère d’urgence justifié par une autorité habilitée, le public est invité à ne pas surcharger le personnel de la Ville en l’appelant ou en lui envoyant un mél au sujet d’un passeport ou une carte nationale d’identité.

Le public est invité à effectuer ses démarches par les services en ligne plutôt que de venir à l’Hôtel de Ville.

Le dispositif de mairie à domicile est suspendu jusqu’à nouvel ordre, sauf en cas d’urgence justifiée par une autorité habilitée.

Crématorium

Les opérations de crémation sont maintenues, mais sans famille.

Cimetières

Les opérations funéraires sont maintenues, mais les inhumations se font sans cérémonies ni famille.

Tous les lieux accueillant du public non indispensables à la vie du pays sont fermés physiquement. Certains peuvent cependant assurer un accueil téléphonique et continuer à assurer leurs missions essentielles.

  • L’Hôtel de Ville n’assure plus d’accueil physique mais téléphonique uniquement (02 54 44 50 50). Certains services de la Vie civile continuent de fonctionner (déclarations de naissance et les formalités de décès uniquement), sauf les samedis jusqu’à nouvel ordre ;
  • l’Hôtel d’Agglomération n’assure plus d’accueil physique mais téléphonique seulement (02 54 90 35 35) ;
  • mairies annexes Nord et Vienne, permanence Quinière ;
  • Eau de Blois (accueil téléphonique uniquement : 0 806 000 139 — le paiement peut se faire en ligne par carte bleue, comme indiqué au verso des factures) ;
  • Stationeo :
    • le stationnement de surface qui était payant devient gratuit et le stationnement souterrain reste accessible,
    • Stationeo reste joignable par mél ou par téléphone du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h 30, au 02 54 78 99 01 pour les parcs souterrains, ou au 02 54 70 58 30 pour le stationnement de surface ;
  • les marchés alimentaires sont fermés ;
  • pour l’Éducation, Cohésion sociale et Solidarités :
    • crèches,
    • écoles maternelles et élémentaires,
    • relais assistantes maternelles,
    • accueils périscolaires et de loisirs,
    • centres de loisirs,
    • espaces jeunes
    • Espace Quinière,
    • Espace Mirabeau,
    • La Chrysalide,
    • l’ALCV,
    • la Maison des Provinces,
    • l’Alep ;
  • pour les Sports et les Loisirs :
    • tous les parcs, jardins et aires de jeux, la Maison du Parc,
    • structures sportives municipales (complexes sportifs, gymnases, stades, etc.),
    • piscine Tournesol et centre aquatique Agl’eau ;
  • pour la Culture et le Tourisme :
    • Château royal,
    • Muséum d’histoire naturelle,
    • Fondation du doute,
    • Centre de la Résistance, de la déportation et de la mémoire,
    • bibliothèque Abbé-Grégoire et médiathèque Maurice-Genevoix
      • les ressources en ligne (livres, films, presse, cours, etc.) restent disponibles sur bibliotheques.agglopolys.fr,
      • les abonnements arrivant à échéance en mars ont été exceptionnellement et gratuitement prolongés d’un mois. Toute personne dont l’abonnement est déjà périmé peut aussi faire la demande d’un renouvellement gratuit pour un mois,
      • les boîtes à livre de retour sont fermées : vous pouvez garder les livres dans l’intervalle),
    • École d’art,
    • Conservatoire,
    • Maison de la bd,
    • Maison de Bégon,
  • le Lab modifie ses modalités d'accueil au public : l’accueil, les salles de réunion, bureaux partagés et espace de coworking sont fermés. Tous les événements sont annulés. Les entreprises peuvent avoir accès à leurs parties privatives, toutefois il est vivement recommandé de privilégier le télétravail ;
  • salles municipales ;
  • déchèteries (mais la collecte des ordures ménagères est maintenue — exceptionnellement, il est possible de déposer ses déchets recyclables avec les ordures ménagères pour éviter un déplacement à votre point tri) ;
  • office de Tourisme Blois–Chambord ;
  • sanitaires publics.

En résumé, le centre intercommunal d’action sociale (CIAS) :

  1. met en place son plan de continuité d’activité, qui priorise les services rendus ;
  2. renforce sa surveillance au sein des Résidences autonomie et restreint les visites extérieures ;
  3. ferme le Pôle Aidants : Accueil de jour Alzheimer La Chrysalide et Plateforme d’accompagnement et de répit Blois-Val de Loire ;
  4. et ferme le centre social La Chrysalide.

Vous pouvez consulter le détail des mesures prises par le CIAS du Blaisois sur son site web.

Circulation réduite du réseau

Le reste du réseau fonctionne de manière réduite. Consultez les éventuels derniers aménagements sur le site web d’Azalys.

Les clients Handigo sont vivement incités à reporter leurs déplacements non urgents.

Recommandations à respecter dans les bus

  • Montez par la porte milieu ou arrière du véhicule ;
  • achetez vos titres en dehors du bus, car il n’y a plus de vente à bord ;
  • respectez 1 mètre de distance avec la personne conductrice ;
  • pensez à valider.

Fermeture de l’agence commerciale Azalys

L’agence commerciale Azalys est fermée au public jusqu’à nouvel ordre. L’information continue via le 09 693 693 41 (prix d’un appel local).

Pour recharger votre carte de transport, utilisez la boutique en ligne Azalys.

Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, le président de la République a annoncé le 12 mars 2020 qu’un service de garde sera mis en place région par région, afin que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent « faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour nous protéger et nous soigner ».

Selon la directive nationale, les professionnels concernés sont :

  • tout personnel travaillant en établissements de santé publics/privés : hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, centres de santé ;
  • tout personnel travaillant en établissements médico-sociaux pour personnes âgées et personnes handicapées : maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD ;
  • les professionnels de santé et médico-sociaux de ville : médecins, infirmiers, pharmaciens, sages- femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées ;
  • les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS) des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise.

Il est indiqué que cette liste pourra être réévaluée en fonction d’un travail fin d’identification des fonctions indispensables.

La direction académique et la Ville de Blois, conscientes de ces enjeux, se sont fortement mobilisées dès le lundi 16 mars au matin en proposant ce service de garde.

Au regard de l’évaluation des besoins et de l’intensification des mesures de confinement, ce service s’organisera à partir du 19 mars de la manière suivante :

  • cinq écoles d’accueils réparties sur l’ensemble de la Ville à savoir :
    • école Parodi pour les écoles du quartier Nord (Charcot, Sarrazines, Croix-Chevalier, Tourville Marcet, Hautes-Saules, Parodi, Bel-Air, Perrin, Jules Ferry , Mirabeau),
    • école Audoux pour les écoles du quartier Est (Audoux, Picardie, Mardelle),
    • école Quinière pour les écoles du quartier Ouest (Foch, Quinière, Molière),
    • école Périé pour les écoles du quartier Centre (Périé, Hugo, Remparts, Foix),
    • école Bas-Rivière pour les écoles du quartier Sud (Bas Rivière, Bülher, Clérancerie) ;
  • les enfants seront regroupés par nombre de 8 maximum par espace, encadrés selon les temps de la journée par du personnel enseignant et municipal volontaire ;
  • les personnes souhaitant bénéficier de prise en charge sont invitées à se rendre directement sur chacune de ces écoles de regroupement (en fonction de leur école de rattachement) avec leur justificatif d’exercice d’une profession dans le domaine sanitaire ou médico-social. L’appréciation des critères d’acceptation de prise en charge relèvera de la seule compétence de la direction d’école. En cas de doute, une permanence téléphonique de l’Éducation nationale pourra être contactée au 02 34 03 90 45 pour décision ;
  • les enfants seront sous la responsabilité des enseignants sur les horaires suivants : 8 h 35–12 h — 13 h 35–16 h 30 ;
  • la Ville de Blois assurera la prise en charge de ces enfants sur le temps périscolaire selon les conditions suivantes :
    • ALP du matin : 7 h 30–8 h 35,
    • la surveillance sur le temps de restauration (à charge pour les parents de fournir le pique-nique),
    • ALP du soir : 16 h 30–18 h ;
  • une prise en charge pour la journée complète du mercredi (7 h 30–18 h 30) pourra être assurée par la Ville sur le site Robert-Cartier (inscription obligatoire auprès du service Enfance en contactant le 06 64 49 75 92) ;
  • l’offre de service sera proposée aux conditions tarifaires en vigueur.

Pour les personnes qui ne trouvent pas de moyen de garde ou souhaitent en proposer, la Ville a mis en place un espace en ligne d’échange de services.

Destiné à faciliter les mises en relation entre habitant·es, il permet de publier une annonce ou de consulter les annonces publiées.

En résumé, à Blois

  • Les établissements municipaux n’accueillent plus de public, sauf pour les déclarations de naissance et de décès.
  • Les services essentiels continuent d’être assurés. Les démarches en ligne sont à privilégier, dans la mesure du possible.
  • La Ville répond à vos questions pratiques par téléphone : 02 54 44 50 99 (du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h)
  • Des psychologues peuvent vous accueillir et vous écouter par téléphone : 02 45 35 24 61 (du lundi au vendredi de 14 h à 17 h)
  • La Ville a mis en place des petits points de vente alimentaires et livre gratuitement les commandes de courses des personnes qui en ont le plus besoin.

Les détails de ces points clés sont dans la FAQ précédente.

Déclaration du maire

Déclaration de Marc Gricourt (25 mars 2020)

Consulter aussi

Blésoises, Blésois, mes chers concitoyens,

Nous sommes au neuvième jour du confinement décidé au niveau national pour lutter contre le Covid-19.

Dans l’ensemble, ces mesures sont comprises et mises en œuvre après des débuts compliqués. Elles ne sont pas faciles, mais elles sont indispensables. Elles sont le seul moyen connu à ce jour pour endiguer la pandémie, limiter sa propagation, garantir notre sécurité individuelle et collective. Elles sont le meilleur moyen de préserver notre système de santé et ses personnels pour leur sécurité propre mais aussi pour délivrer les soins aux malades d’aujourd’hui et ceux de demain.

Merci à toutes et tous de vous conformer strictement à ces règles. Les contrôles mis en œuvre par la police nationale et la police municipale sont et seront renforcés. Les inconscients, les irresponsables qui continuent de sortir pour le plaisir font courir un grand risque à tous, nous serons intransigeants à leur endroit.

Je veux remercier l’ensemble des travailleurs du secteur public et privé qui assurent les missions essentielles à la poursuite de notre vie quotidienne chahutée, les soignants bien sûr, mais aussi les travailleurs du commerce, de la sécurité, les agents des services de l’eau, de l’électricité, des transports, les personnels en charge du traitement des déchets, de la propreté et tous les personnels d’aide à domicile des personnes les plus fragiles et toutes celles et ceux qui télétravaillent.

J’ai, bien entendu, un regard tout particulier vis à vis des agents de nos collectivités, Ville, agglomération et CIAS qui font preuve d’un plein dévouement.

Je suis en contact permanent avec mon équipe d’élus et la direction des services, régulier avec les services de l’État, préfecture et agence régionale de santé, la direction de l’hôpital. Ensemble, nous adaptons au jour le jour les mesures qui s’imposent pour répondre aux situations nouvelles qui peuvent apparaître ou à l’intensité de la crise sanitaire.

Dès vendredi 13 mars, nous avons mis en place une cellule d’appel d’urgence qui continue d’être à pied d’oeuvre. Les mesures de confinement ont été prises et sont progressivement étendues, notamment avec la fermeture des parcs de la ville et de l’agglomération…

Toutes ces mesures sont susceptibles d’évoluer, je gère cette crise avec pragmatisme et réalisme. Renforcer les mesures de restriction de circulation n’est pas exclu, même si pour l’heure, je le répète, la majorité d’entre nous se comporte bien.

Je note que c’est plus en journée que la nuit que nous constatons le plus de détournements des règles de confinement.

En responsabilité, j’en appelle à chacun de vous, adultes, parents d’enfants ou adolescents : les autorisations de sortie sont et restent dérogatoires : ainsi ne faites pas tous les jours des courses, ne faites pas tous les jours des activités physiques que vous ne faisiez pas auparavant. Les sorties doivent garder un caractère exceptionnel, pas pour contraindre vos libertés, juste pour garantir votre bonne santé et celle des plus fragiles d’entre nous et de nos soignants.

Le Premier ministre a annoncé l’interdiction des marchés alimentaires. Je mesure vos questionnements, mais nous nous devons d’appliquer ces directives. Nous pensons néanmoins à la fois aux commerçants sédentaires et non sédentaires et sommes en train de mettre en œuvre les moyens qui permettraient les commandes et les paiements à distance entre les clients et les commerçants et producteurs alimentaires qui se porteront volontaires. Nous prévoyons de faciliter le lien entre commerçants, producteurs et consommateurs et mettrons en place un système de livraison à domicile qui sera effectué par des élus et des personnels volontaires. Ce dispositif sera à destination des personnes ne disposant pas des moyens de se déplacer.

Nous prévoyons également, en lien avec les producteurs locaux, dans le domaine alimentaire, d’instaurer sur plusieurs secteurs de la ville des points de vente limités à deux commerçants maximum afin de permettre la satisfaction des besoins alimentaires au plus proche de chez vous et aux producteurs d’écouler leur marchandise dans des conditions d’hygiène strictes.

Dans le même esprit, je vous invite à faire preuve de solidarité entre vous, qui pour faire les courses d’un voisin plus fragile ou empêché, qui pour simplement prendre un contact téléphonique avec une personne seule par exemple.

Ces mesures de confinement ont été étendues à quatre semaines supplémentaires au minimum (note : recommandations du conseil scientifique), elles seront peut-être renforcées. C’est pour le bien commun, c’est une nécessité sanitaire, c’est un devoir civique de les respecter.

Nous avons proposé aux services de l’État compétents la mise en place d’une cellule d’appui psychologique pour celles et ceux qui vivent seul.e.s ce confinement, vous serez bien entendu informés de sa mise en place. A cet instant, je pense aux personnes hospitalisées ou résidents de foyers logements ou maisons de retraite qui n’ont plus de possibilité de recevoir de visites, n’hésitez pas à leur écrire, leur passer un coup de fil, leur passer un message d’affection. Dire à nos proches qu’on les aime est important.

Quand cette crise s’achèvera, parce qu’elle s’achèvera, il sera temps et indispensable de nous réinterroger collectivement sur nos priorités de vie et d’organisations économiques, collectives et sanitaires. Nous sommes certes physiquement confinés mais heureusement notre esprit ne l’est pas. Profitons-en pour, dès maintenant réfléchir, penser, imaginer ce que pourrait être demain.

D’ici là et je les vois fleurir sur les réseaux sociaux avec bonheur, les Blésoises et les Blésois manifestent solidarité, inventivité pour maintenir le lien entre nous et passer ce difficile mais indispensable moment de confinement.

Gardons cet esprit et faisons le vivre pour le maintenir quand reviendront les jours d’après.

D’ici là, respectez strictement les consignes de confinement, les gestes barrières, c’est vital.

Je compte sur vous, prenez soin de vous, prenons soin de nous.

Blésoises, Blésois, mes chers concitoyens,
Le président de la République a annoncé hier un certain nombre de mesures qui s'appliqueront dès lundi pour contenir au maximum la diffusion du Covid-19. Ces décisions de bon sens ont des conséquences sur l'organisation de vos vies personnelles et professionnelles. Elles impactent également la gestion des services publics municipaux.

Je suis entièrement mobilisé avec l'ensemble de mes collègues élu.e.s et nos agent.e.s du service public et je tenais à m'adresser à vous directement.

La situation sanitaire est préoccupante et la propagation du virus va s'intensifier. Ainsi, pour ce qui concerne les services de la Ville de Blois, dès lundi, les crèches, écoles maternelles et élémentaires, accueils périscolaires et de loisirs, centres de loisirs, centres sociaux, espaces jeunes, école d'art et conservatoire seront fermés.
Le message de prévention sanitaire invite chacun et chacune d'entre nous à éviter au maximum les déplacements et les prises de risque de contagion. Notre ville mettra en œuvre les conditions d'un service public qui pourra être dégradé ici ou là, notamment en tenant compte des situations individuelles de nos collaborateurs.trices. Les services essentiels seront maintenus.

Pour faire face à cette crise, la solidarité nationale doit jouer et il faut examiner cette crise en respectant des principes et des paliers dont je souhaite vous parler.
La fermeture des établissements d'accueil de la petite enfance et scolaire vise à ne pas soumettre les publics concernés à la contagion. C'est le point essentiel : à toutes les familles, je demande en priorité d'examiner les possibilités de garde à domicile. Quand les parents travaillent tous les deux, le gouvernement met en place un congé spécial de 14 jours auquel il faudra prioritairement recourir.

Dans une deuxième étape, il convient de faciliter la mise en relation des personnes rencontrant une difficulté réelle de mode de garde dans leur cercle familial, amical, de voisinage. La Ville mettra en place dans les plus brefs délais un espace d’échange de services en ligne pour celles et ceux qui seraient dépourvus des cercles relationnels précédemment cités et pour celles et ceux qui souhaiteraient proposer leur aide.

Une troisième étape spécifique vis à vis des femmes et des hommes dont la mission professionnelle est essentielle au bon fonctionnement de notre système sanitaire sera envisagée. Pour les personnels hospitaliers, de santé, mais aussi de sécurité et de secours qui seront mobilisés pour faire face à ce virus, un traitement au cas par cas des difficultés sera mis en place.

La Ville va établir dès aujourd'hui vendredi à 14h un numéro d'appel unique dont l'objet prioritaire sera la question de la continuité des services publics municipaux. Ce numéro pourra aussi vous orienter vers les autres institutions à même de mieux répondre aux questions sanitaires par exemple. Il s'agit du 02 54 44 50 99.

Mes chers concitoyens, comme l'a fait le président de la République, je vous invite à la responsabilité individuelle et collective, à prendre toutes les précautions d'hygiène, notamment le bon lavage des mains, à éviter les prises de risques dans des regroupements collectifs de longue durée, à utiliser le télétravail pour toutes celles et ceux qui le peuvent. Nous sommes tous individuellement porteurs d'une part de la solution et de la lutte contre ce virus.
D'ici lundi, auront lieu les élections municipales pour lesquelles nos services ont pris les mesures notamment hygiéniques permettant au scrutin de se tenir dans les meilleures conditions possibles. Les personnes les plus fragiles, personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques feront l'objet d'un soin particulier.
Les mesures que je viens de vous présenter sont naturellement susceptibles d'évoluer rapidement. Je continuerai de vous informer directement.

Faisons tous ensemble preuve de responsabilité, de solidarité et d'entraide. J'ai confiance en vous, j'ai confiance en nous.

— Le maire de Blois

jeudi 12 mars 2020 — 22 h

« Le président de la République, en responsabilité, avec courage et vérité aussi, a partagé avec nous, les Françaises et les Français, la réalité de cette épidémie qui va s’amplifier.

Les mesures annoncées sont responsables, raisonnables et en capacité de freiner et limiter les conséquences de cette crise sanitaire.

Je m’interroge juste sur le confinement des enfants et la grande difficulté à gérer cette situation. Mais dès 8 heures demain matin, j’ai convoqué une réunion de crise avec mes services pour vous apporter toutes les réponses en fin de matinée. Nous allons procéder au recensement des besoins des familles. Je vous appelle toutes et tous à la responsabilité. Les solutions devront être prioritairement trouvées pour celles et ceux n’ayant aucune solution de garde personnelle. Nous traiterons également de façon spécifique les personnels et les familles liés au système de santé. Je m’exprimerai demain en fin de matinée.

Je salue aussi sa décision de maintenir le scrutin des élections municipales, la démocratie doit toujours être une réalité même dans la crise et l’inverse n’aurait pas eu de sens.

Les conséquences économiques de cette crise seront perceptibles partout dans le monde, en France et ici à Blois. Les décisions prises dans ce domaine vont dans le bon sens pour préserver l’emploi et limiter les conséquences sociales.

Notre pays est une grande nation, nos chercheuses et chercheurs sont au travail et j’ai confiance dans la recherche engagée pour un vaccin.

Localement, ici à Blois, nous respecterons les directives et prérogatives de l’État. Je compte sur chacune et chacun pour les respecter également, sans panique, avec rigueur. Respectons toutes et tous les gestes de prévention : lavage des mains, ne plus s’embrasser, se saluer chaleureusement, avec le sourire, mais à distance.

Soyons attentives et attentifs aux plus fragiles. La solidarité, plus que jamais, doit guider nos journées. Si des personnels municipaux peuvent être mis à disposition, nous le ferons. Pour conclure, je salue ce soir la parole et les décisions du président de la République.

Restons calmes. Soyons responsables. Ensemble nous y arriverons.

— Le maire de Blois