Le secteur de la Bouillie reprend vie

Pour l’heure délaissé, le secteur de la Bouillie accueillera à terme des espaces paysagers, agricoles, naturels, de loisirs et de promenades. La consultation en cours permettra d’enrichir et d’affiner le projet. Les premiers aménagements suivront.

environnement

Publié le

par Anne-Sophie Perraudin

Participez !

Agglopolys propose une grande consultation en ligne portant sur l’aménagement de ce secteur situé sur les communes de Blois, Vineuil et Saint-Gervais-la-Forêt.

C’est un projet de grande envergure qui se dessine au sud de Blois, jusqu’aux communes de Vineuil et de Saint-Gervais-la-Forêt. La transformation de la zone a démarré il y a plus de 15 ans avec la prise de conscience des risques d’inondations et de la nécessité de libérer le site du déversoir en anticipation des crues.

Ainsi, depuis 2004, Agglopolys mène une vaste campagne de maîtrise foncière et de désurbanisation du secteur. À ce jour, sur 143 bâtiments, 132 ont été acquis, dont 128 démolis.

Pour autant, si cette entreprise touche à sa fin, elle laisse derrière elle de vastes espaces délaissés. C’est une zone en souffrance que tout le monde attend de voir revivre, explique Françoise Bailly, vice-présidente d’Agglopolys en charge de l’aménagement du territoire. Nous devons redonner une vocation à ce secteur majeur situé sur une route touristique, en entrée de la ville-centre, en nous basant sur son fort potentiel agricole, naturel et urbain. Ce site est également important pour le paysage du bord de Loire.

5 secteurs identifiés

Dans l’optique de cette reconquête, Agglopolys a confié au cabinet de concepteurs-paysagistes Chorème le soin de mener une vaste étude d’aménagement de la zone. Il s’agissait pour ces spécialistes, tout en tenant compte des importantes contraintes qui grèvent les lieux (notamment celles imposées par le plan de prévention des risques d’inondations), de dessiner un programme composé d’espaces naturels, agricoles et de loisirs, de promenades et de circulations douces.

Le fruit de leur travail prend la forme d’un document très étayé reprenant les enjeux du projet, exposant les orientations propres aux cinq secteurs identifiés et proposant, pour chacun d’eux, des scénarios d’aménagement différenciés par secteur. C’est un projet enthousiasmant qui devrait permettre de créer :

  • de véritables lieux de vie et de promenade avec des espaces de nature à contempler (faune, flore, milieu forestier, prairies, bocages, zones humides, etc.) ;
  • des espaces de nature récréative (aire de jeux, espace de repos, parcours de pêche, etc.) ;
  • et des espaces de nature à consommer (verger public ou associatif, jardins partagés, potager pédagogique).

Le site pourra proposer également des itinéraires de découverte et d’interprétation de la nature et du patrimoine. Un lieu idéal pour se ressourcer pour les habitantes et habitants et les touristes qui fait écho au parc des Mées en rive nord.

Agglopolys maintient par ailleurs son accompagnement des familles de gens du voyage installées durablement sur place pour les reloger dans des structures pérennes sur le territoire comme cela a déjà été fait. Le site continuera également d’accueillir l’aire de grand passage pour les grands rassemblements. Elle sera améliorée et mieux délimitée pour éviter les stationnements illicites sur les autres parcelles du secteur.

Vous avez dit Bouillie ?

À l’origine, le nom de la Bouillie était celui d’une ferme située en bord de Loire, juste en amont du déversoir, et dont la plus ancienne mention remonte à 1584. Ses bâtiments ont été détruits lors de la création du pont Charles-de-Gaulle et de la voie rapide, mais le nom est resté, s’étant peu à peu étendu à tout le secteur, à commencer par le quartier du Glacis, derrière le boulevard René-Gentils.

Des propositions à enrichir

Loin d’être figé, ce programme constitue une base de réflexion amenée à être débattue et enrichie par l’ensemble des acteurs du territoire. Aujourd’hui entre les mains des instances communautaires, le projet sera examiné en début d’année par les personnes élues d’Agglopolys et des trois communes concernées (Blois, Saint-Gervais-la-Forêt et Vineuil), avant d’être soumis à une vaste consultation publique, qui s’ouvrira à partir du 1er février 2021. L’enquête sera à retrouver sur agglopolys.fr.

Des ateliers participatifs seront également proposés pour enrichir le projet si la situation sanitaire le permet. Après toutes ces années, c’est un soulagement d’entrer dans cette phase finale d’études opérationnelles et de concertation qui aboutira, dans les mois qui viennent, à l’aménagement de ce beau secteur délaissé entre Loire et Cosson, souligne Jérôme Boujot, maire-adjoint en charge de la ville durable.

Les travaux, qui débuteront par le secteur constitué des axes Wilson et de l’ancien tramway, du parc des expositions, du Glacis et des Ponts-chartrains, s’échelonneront sur plusieurs années. Ce projet constituera un trait d’union entre la ville et les espaces naturels qui l’entourent, note Fabienne Quinet, adjointe au maire en charge du quartier sud. L’entrée de la ville côté Vienne sera valorisée, et tous les habitantes et habitants y gagneront en qualité de vie et d’environnement.

Participez !

Agglopolys propose une grande consultation en ligne portant sur l’aménagement de ce secteur situé sur les communes de Blois, Vineuil et Saint-Gervais-la-Forêt.

Périmètre de l’étude