L’archipel nourricier se développe

Porté par l’association Bio solidaire en partenariat avec la Ville de Blois, l’association Escale et Habitat et le bailleur social Terres de Loire Habitat, un projet d’agriculture urbaine a vu le jour en 2021 dans certains quartiers.

alimentation

Publié le

L’objectif, créer un archipel nourricier composé de plusieurs micro-jardins entretenus par l’association et des personnes salariées en insertion pour commencer, puis sensibiliser la population grâce à des animations afin qu’à terme, les habitantes et habitants puissent s’approprier ces jardins et les entretenir à leur tour. Ces derniers se verront proposer les légumes cultivés à moindre coût.

Au-delà de l’aspect productif, ces jardins sont pensés comme des lieux de vie et de sensibilisation au bien-vivre alimentaire, à l’agriculture durable et à la préservation de la biodiversité.

Quatre jardins ont déjà été mis en place, et de nouveaux jardins devraient voir le jour en 2023.

Ce projet a été soutenu financièrement par l’État dans le cadre de l’appel à projets « Quartiers fertiles ».

Renseignements