santé environnement

Lutte contre la grippe aviaire

Mi-novembre 2022, une cinquantaine de foyers en élevages sont confirmés, tandis que les cas en basse-cour et dans la faune sauvage, déjà nombreux, sont en augmentation. Face à cette situation, le ministre de l’Agriculture a relevé le niveau de risque de « modéré » au niveau « élevé ». Consultez les mesures.

Publié le

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

La grippe aviaire (aussi appelée « influenza aviaire ») est une maladie virale qui affecte toutes les espèces d’oiseaux, sauvages ou non. Le taux de mortalité est très élevé pour les oiseaux se trouvant dans des élevages. 

D’après l’Institut Pasteur, la plupart des virus aviaires n’infectent pas les êtres humains, mais certains sous-types parviennent parfois à évoluer et franchissent la barrière des espèces : c’est le cas du virus H5N1, pathogène pour l’être humain et présent en Asie. Globalement, les autorités sanitaires redoutent donc une évolution du virus vers une forme transmissible entre êtres humains, ouvrant la porte à une pandémie.

À ce jour cependant, les autorités sanitaires françaises n’ont identifié aucun cas humain pour le virus H5N8 circulant actuellement en Europe ; et indiquent qu’il n’y a pas d’impact sur l’alimentation.

Quelle est la situation actuelle ?

Que faire ?

Si des oiseaux sont sous votre responsabilité (des poules dans une bassecour, par exemple) :