Agrandir l'image
Les vitraux de la chapelle Saint-Calais du Château vont bénéficier d’une restauration.

patrimoine culturel

Vidéo : préserver les œuvres d’art des collections

Au-delà de son riche patrimoine architectural, Blois détient de nombreuses œuvres d’art dont certaines nécessitent d’être restaurées. Une tâche longue et délicate.

Publié le

La Ville de Blois restaure son patrimoine

Au cœur de l’église Saint-Nicolas, une toile monumentale était en très mauvais état : déchirures, moisissures, chanci de surface (vernis blanchi), cadre abîmé, etc. Cette œuvre de grande valeur intitulée « Christ répandant sur le globe la lumière de la foi sur les Apôtres » est le travail du peintre Jean-Baptiste-Claude Robin. La restauration est rendue possible grâce au financement de la Ville, la Drac (via la conservation régionale des monuments historiques) et le mécénat de Histoire et Patrimoine et de la Fondation Isabelle-et-Hubert-d’Ornano.

Un autre projet mené dans le cadre du programme de préservation des collections du Château concerne trois sculptures de Charlemagne, Saint-Louis et Louis XII. Ces œuvres monumentales en plâtre ont été extraites des caves du Château où elles étaient entreposées depuis la guerre. Elles trouveront leur place définitive en 2023 dans le vestibule de l’aile Gaston-d’Orléans. Le financement est assuré par la Ville, la Drac, le groupe Lasnier BTP (mécène) et Les Amis du Château.

Lancé en 2021 lors des journées européennes du Patrimoine, le financement solidaire permet aux visiteuses et visiteurs du Château de participer à la restauration d’œuvres, grâce aux recettes du billet d’entrée. En 2021, les 12 000 euros recueillis ont participé à la restauration d’un portrait de Gaston d’Orléans et d’une toile monumentale du roi et de sa cour devant l’aile Louis-XII. En 2022, le financement solidaire (plus de 22 000 €) sera utilisé pour restaurer les vitraux de la chapelle Saint-Calais au Château et la pendule mystérieuse de Robert-Houdin à la Maison de la magie.