rendez-vous de l’histoire culture

Revivez la journée de clôture des RVH 2023

Deux évènements de la journée de clôture étaient diffusés par vidéo en direct depuis l’hémicycle de la Halle aux grains, dimanche 8 octobre 2023. Vous pouvez les consulter en différé.

Publié le

Conférence de clôture
Michel Pastoureau

Sa conférence avait pour thème « Les couleurs de la mort en Occident, une palette arc-en-ciel ».

Rendez-vous de l’histoire 2023 : conférence de clôture « Les couleurs de la mort en occident, une palette arc-en-ciel » avec Michel Pastoureau

Informations sur la conférence fournies par le site web des Rendez-vous de l’histoire.

En Occident la mort n’a pas toujours été noire, elle s’est même incarnée dans une large palette de couleurs. À cela différentes raisons, mais il en est une qui prend le pas sur toutes les autres : la mort a longtemps été double. Ou plutôt il a existé deux morts : l’une qui était le contraire de la vie ; l’autre qui était celui de la naissance. C’étaient là deux conceptions bien différentes, et c’est à tort qu’aujourd’hui nous ne retenons souvent que la première et oublions la seconde. Nos ancêtres pensaient différemment ; la plupart des sociétés non européennes, également.

En évoquant tour à tour les rituels funéraires, le culte des morts, les pratiques du deuil et l’iconographie de la Mort personnifiée, la conférence tentera de montrer comment à ces deux conceptions correspondent deux palettes : l’une sombre et saturée, l’autre nettement plus claire. Mais dans les deux cas, de l’Antiquité grecque jusqu’à l’époque contemporaine, presque toutes les couleurs ont été sollicitées. Seuls le jaune, le rose et le bleu font exception et semblent n’avoir jamais joué de rôle dans les relations complexes que les vivants ont entretenues avec les morts.

Table ronde « Une histoire de préjugés »

Avec Catherine Brice, Jean-Paul Demoule, Delphine Diaz, Bruno Dumézil, Jeanne Guérout, Jean-Noël Jeanneney et Xavier Mauduit.

Rendez-vous de l’histoire 2023 : table ronde « Une histoire de préjugés »

Informations sur la table ronde fournies par le site web des Rendez-vous de l’histoire. À l’occasion de la publication de l’ouvrage : Histoire des préjugés dirigé par Jeanne Guérout et Xavier Mauduit (Les Arènes)

Les préjugés sont des opinions préconçues, le plus souvent défavorables ; ce sont des jugements formulés par avance et qui dénigrent. Quand ils stigmatisent des groupes humains – les étrangers, les femmes, les autres… –, ils génèrent le racisme et les discriminations : les Chinois sont fourbes, les Tsiganes sont des voleurs, les Juifs ne vivent qu’entre eux, les femmes sont hystériques, les gros manquent de volonté, les homosexuels sont efféminés, etc. Les préjugés portent, dans leur formulation, une idée d’intemporalité : Depuis toujours, ces gens-là sont violents…, Ils sont naturellement ainsi, les femmes sont toutes comme ça.

En appeler à l’histoire permet de rappeler le contexte dans lequel ils sont apparus et de montrer de quelle manière ils ont été adaptés au fil du temps, le plus souvent dans une volonté de domination.

Une quarantaine d’historiennes et d’historiens remontent à la source des préjugés dans Histoire des préjugés, publié aux éditions Les Arènes, un ouvrage sous la direction de Jeanne Guérout, historienne et journaliste qui collabore à l’émission Concordance des temps de Jean-Noël Jeanneney sur France Culture, et de Xavier Mauduit, agrégé et docteur en histoire, producteur de l’émission Le Cours de l’histoire sur France Culture et chroniqueur dans l’émission 28 minutes sur Arte.

Identifier les préjugés, surtout quand ils ne sont pas clairement verbalisés, et les déconstruire, c’est offrir une leçon d’histoire contre la haine.

Continuez votre visite…