Agrandir l'image
Panneaux solaires sur le toit du groupe scolaire Nelson-Mandela.

énergie environnement

Production d’énergie renouvelable à Blois : consultation publique

Dans le cadre de la loi « d’accélération de la production d’énergie renouvelable », dite loi APER, les communes doivent définir des zones de leur territoire où elles souhaitent voir s’implanter prioritairement de futurs projets de production d’énergie renouvelable. Nous vous invitons à donner votre avis sur les zones envisagées.

Publié le

Qu’est-ce que la loi APER et que sont les zones « d’accélération » qu’elle prévoit ?

La loi 2023-175 du 10 mars 2023 entend accélérer le développement des énergies renouvelables, afin de rattraper le retard pris par la France. Elle instaure un dispositif de planification territoriale, pour veiller à l’équilibre de la répartition des projets de production à travers le pays. Sur la base des informations fournies par l’État sur les zones potentielles, les communes doivent préciser des « zones d’accélération », favorables à l’accueil de ces projets en priorité. Ces zones doivent être établies après consultation de la population.

À travers le pays, les zones d’accélération peuvent concerner tous les types d’énergie renouvelable : solaire, éolien, biomasse, géothermie, biogaz, énergies de récupération, etc. Dans leur périmètre, les structures porteuses de projets sont incitées à développer les études et travaux sur le sujet.

Vous pouvez en savoir plus sur cette loi avec le site de l’administration nationale vie-publique.fr.

Quelles sont les conséquences de cette loi à Blois ?

La Ville de Blois et Agglopolys sont déjà engagées dans un plan Énergie, dont le volet d’études vise justement à identifier les opportunités et les zones favorables à l’implantation de projets de production d’énergie renouvelable sur notre territoire.

Ces études aboutiront fin 2024, mais la loi impose de définir des zones dès maintenant. La première conséquence est donc que la Ville, pour pouvoir respecter le calendrier de la loi sans attendre la fin des études, souhaite définir l’ensemble de son territoire comme « zone d’accélération des projets de production d’énergie renouvelable ».

Cette zone :

  • exclurait cependant le photovoltaïque au sol — la Ville préférant que les projets photovoltaïques soient fléchés sur les toitures ou les parkings, pour privilégier une utilisation agricole ou naturelle des sols ;
  • et restreindrait la méthanisation à certaines parcelles précises, dans la zone des Grands-Champs.

Par ailleurs, chaque projet envisagé sur le territoire resterait soumis à autorisation préalable, cas par cas, et continuerait de devoir respecter l’ensemble des lois et règlements applicables.

La seconde conséquence à Blois est que vous pouvez donner votre avis avant que ce choix de zone blésoise ne soit définitif.

Comment donner son avis ?

Vous pouvez donner votre avis sur ce souhait de la Ville jusqu’au 2 février grâce au formulaire en ligne plus bas sur cette page, ou par voie postale :
Ville de Blois
Service Énergie
CS 63325
41033 Blois Cedex

Vos coordonnées
Par exemple : 9 place Saint-Louis.

En envoyant ce formulaire, les informations que vous avez saisies ci-dessus seront transmises à la Ville de Blois, qui les traitera pour donner suite à votre demande.

Vous pouvez notamment accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou retirer à tout moment votre consentement à leur traitement. Consultez le site cnil.fr pour plus d’informations sur la totalité de vos droits. Consultez notre page Données personnelles pour en savoir plus sur la façon dont la Ville gère vos données ou pour contacter notre délégué à la protection des données et exercer vos droits.