biodiversité

Bulles de Blois : « Explique-moi l’extinction nocturne des lampadaires »

Publié le

Bulles de Blois est une bande dessinée créée en partenariat avec la Maison de la bd. Illustration et couleur : Moon Li (@Ladymoonli sur Instagram) et Nicho Niphroa (@NichoNiphroa sur Instagram).

Bande dessinée de 6 cases.

  1. Une petite fille et son grand-père marchent de nuit sur un quai arboré. La petite fille demande Papi, pourquoi les lampadaires sont-ils éteints ? Il répond : Ça permet de ne pas gaspiller l’énergie inutilement. Après 23 heures, il n’y a presque plus personne dehors, alors hop ! la Ville éteint pour protéger notre environnement.
  2. Case plus resserrée sur les 2 personnages. La petite fille lève la tête vers son grand-père et demande : On ne peut pas juste baisser la luminosité ? Il répond : Si mais pas partout, dans certains endroits, les lampadaires sont équipés de LED, dans ce cas on peut baisser l’intensité des éclairages.
  3. Les 2 regardent en direction de la Loire. Le grand-père : Et puis, regarde les canards, les cygnes, etc. À ton avis, qu’est-ce qu’ils préfèrent ? Elle répond : Ils doivent sûrement mieux dormir comme ça, un peu comme nous. Ho, et il y a aussi les chauves-souris qui volent !
  4. Les 2 continuent leur promenade sous la pleine Lune. Le grand-père : Les oiseaux migrateurs, les insectes ou les grenouilles se repèrent grâce aux étoiles et à la Lune. Quand il y a trop de pollution lumineuse, ils sont déboussolés et attirés vers des points lumineux artificiels, de vrais pièges pour eux. La petite fille : en plus, c’est magnifique toutes ces étoiles dans le ciel !
  5. Les 2 s’éloignent des quais et traversent sur un passage piéton, devant lequel une voiture est arrêtée au feu rouge. La petite fille : T’as vu, la dame en voiture roule prudemment, comme il n’y a pas de lumière, elle fait attention. Le grand-père : Eh oui, tout le monde est gagnant !
  6. De retour à l’intérieur de leur maison chaudement éclairée. Le grand-père : Il n’ya pas que les cygnes qui doivent aller se coucher ! Hop, au lit ! La petite fille, le doigt sur un interrupteur : Et pour les économies, j’éteins ici aussi !

Bloc de texte. L’extinction nocturne est menée à Blois depuis 2011 (de 23 heures à 4 heures 30). 83% du territoire de Blois bénéficie de l’extinction nocturne, soit 60% du parc. 20% du parc lumineux est équipé en LEDs (intensité en baisse de 50 à 80%). 300000€ par an sont alloués pour passer l’éclairage en LED (3 fois plus qu’en 2022). 1 luminaire LED par an équivaut à 65% d’économie d’énergie.

Proposez un thème

Note : un thème est sélectionné à chaque numéro de Blois mag, pour l’expliquer en bd aux enfants et aux plus grands.
Vos coordonnées